Le carburant qui a alimenté la révolution industrielle est peut-être enfin en déclin.

Un rapport rassurant

Selon un nouveau rapport, la production d’électricité à partir du charbon devrait connaître cette année la plus forte baisse jamais enregistrée soit 3% représentant 300 térawatt heure. On estime que la réduction est supérieure à la production d’électricité à partir du charbon en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni réunis.

Le rapport de trois experts en énergie – publié dans la revue en ligne Carbon Brief – s’appuie sur des données du secteur énergétique du monde entier pour les sept à dix premiers mois de l’année. Cette baisse record laisse présager un ralentissement de la croissance mondiale des émissions de CO2 en 2019.

Le charbon est le pilier de la production d’électricité depuis plus d’un siècle dans certains pays. Pourtant, ce rapport constate que des réductions record de la consommation de charbon dans les pays développés, y compris les États-Unis, l’Union européenne et la Corée du Sud, pourraient marquer le début de la fin de cette industrie. Le déclin laisse supposer que les centrales au charbon subiront une baisse importante de leurs revenus, car le nombre moyen d’heures de fonctionnement devrait atteindre un creux sans précédent.

Un ralentissement à long terme?

Il est trop tôt pour dire si le ralentissement mondial de la consommation de charbon en 2019 est le début d’une tendance à la baisse. De plus, même avec cette baisse, l’utilisation et les émissions de charbon demeurent beaucoup plus élevées que le niveau requis pour maintenir l’augmentation de la température mondiale en dessous de 2 degrés.

Le rapport suggère que les raisons de la baisse de la production d’électricité à partir du charbon varient d’un pays à l’autre, mais comprennent l’augmentation de la production d’électricité à partir des énergies renouvelables, du nucléaire et du gaz, ainsi que le ralentissement ou la baisse de la demande d’électricité.

Ce sont les États-Unis qui ont enregistré les réductions les plus importantes de la production d’électricité à partir du charbon.

Ceci malgré les efforts vigoureux déployés par le président américain Donald Trump pour relancer l’industrie houillère américaine. Huit sociétés charbonnières américaines ont fait faillite cette année, dont Murray Energy, la plus grande société privée de charbon du pays.

Dans le même temps, le rapport constate qu’il y a eu un revirement brutal en Inde, où la production d’électricité à partir du charbon est en voie de diminuer pour la première fois depuis au moins trois décennies.

Seule l’Asie du Sud-Est a connu une augmentation significative de la production de charbon, mais la demande y est relativement faible par rapport au total mondial.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here