La rumeur répandue, par une source élyséenne, selon laquelle la France envisagerait de suspendre les accords de Schengen, est une nouvelle escalade dans la culture de la peur et d’un alignement systématique de l’Elysée sur les prises de positions de Marine Le Pen.

Par cette proposition, le Président de la République voudrait nous faire croire que des hordes d’arabes seraient en train d’envahir le continent européen et le territoire national. Il use une fois de plus de son bouc émissaire favori : l’immigré. Cette situation justifierait de sortir des accords de Schengen et de suspendre de façon unilatérale une liberté fondamentale pour tous les individus : la liberté d’aller et venir.

Une telle mesure est profondément injustifiée car elle ne correspond absolument pas à la réalité. L’arrivée d’immigrés tunisiens et libyens reste faible eu égard à l’importance des évènements dans ces deux pays, et au fait que la France conduit une guerre dans l’un d’eux.

Nicolas Sarkozy aurait été plus avisé de ne pas faire le choix de soutenir et armer des dictateurs ces dernières années. L’intervention militaire n’aurait pas été nécessaire. Les déplacements de populations auraient été encore plus faibles.

Pis encore, avec une telle proposition le Président de la République met en péril la liberté de circulation des citoyens français et européens car on imagine avec effroi les mesures de rétorsions que pourraient prendre les pays de l’espace Schengen à l’égard de la France.

Les Jeunes Socialistes exigent de façon immédiate que le Président de la République démente le plus rapidement possible cette initiative.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here