Le poids, et plus particulièrement l’obésité, sont des sujets de politique publique. En effet, on estime aujourd’hui en France que la prévalence de l’obésité est autour de 15% chez les adultes de 18 ans et plus. Souvent sont mis en cause les produits transformés et sucrés tels que les friandises, les gâteaux ou les sodas. Bien que les industriels tentent d’offrir aux consommateurs des produits moins riches en calorie, d’autres méthodes ont vu le jour il y a quelques années déjà. En particulier les brûleurs de graisse et les autres compléments alimentaires.

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire ?

gélule complémentaire alimentaireDe façon globale, un complément alimentaire représente « une denrée alimentaire dont le but est de compléter un régime alimentaire normal et qui constitue une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique », selon une directive Européenne 2002/46/CE.  L’ensemble des produits répondant à cette définition sont régis par une réglementation européenne tant pour leur fabrication que pour leur commercialisation, exemple sur ce site : https://www.nutrilifeshop.com

Il est intéressant de noter que la France est le premier pays consommateur de complément alimentaire en Europe. De plus, il ne faut pas perdre de vue qu’ils ne sont en aucun des médicaments (on pourra s’interroger sur son appartenance à la branche « homéopathie »), et leur achat ne nécessite donc pas d’ordonnance. Ils sont disponibles en pharmacie, en grande surface et sur internet. Leur but est d’accompagner les individus dans leur quotidien, sans remplacer une alimentation équilibrée. Par exemple les bruleurs de graisse sont des compléments alimentaires auxquels les individus font appel pour perdre de la masse graisseuse. Ces compléments ne sont donc pas un remède miracle dans le processus de perte de poids mais une aide en parallèle d’un mode de vie sain.

Mise en garde et étiquetage des produits

La loi européenne contrôle ces aides alimentaires grâce à des règles strictes pour contrôler leur marché. Des règles d’hygiène pour une sécurité sanitaire maximale selon les obligations du droit alimentaire, mais aussi un étiquetage exhaustif des produits présents dans le complément alimentaire, de façon à encadrer les promesses des bruleurs de graisses notamment. Malgré la possibilité d’en acheter en libre-service, ils peuvent s’avérer néfastes pour la santé du consommateur. Par exemple, lorsqu’ils sont mal utilisés, dans de mauvaises proportions ou simultanément avec d’autres produits pouvant entrainer un surdosage. Il est donc important de rester vigilant, en particulier sur leur posologie et leur utilisation.

Ils ne sont donc pas la solution miracle à l’évolution de l’obésité en France, un régime adapté et une activité sportive régulière sont les bases pour limiter ces problématiques de surpoids.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here