Les Jeunes Socialistes se réjouissent des conclusions du conseil consultatif national d’éthique qui appelle à l’ouverture de la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes et les femmes célibataires.

Ils dénoncent le droit en vigueur qui constitue une entrave aux droits reproductifs des femmes, qu’elles soient en couple ou célibataires, et discrimine les couples homosexuels en n’autorisant l’accès à la PMA que pour les couples hétérosexuels. Nous ne pouvons tolérer que la légitimité des projets de parentalité des femmes suscite encore méfiance et débat. La liberté des femmes à disposer de leur corps doit être réelle.

Si le mariage pour tou-te-s en 2013 constitue une avancée historique, le gouvernement a manqué à son engagement d’ouvrir la PMA aux couples lesbiens. La France est donc le seul pays européen ayant légalisé le mariage des couples de même sexe et interdisant la PMA aux couples de femmes. Une étape supplémentaire doit désormais être franchie.

Il est maintenant urgent de mettre un terme aux situations de souffrance que vivent des milliers de femmes en qui doivent avoir recours à la PMA à l’étranger, sans aucune certitude quant à la reconnaissance de la filiation entre les mères et l’enfant, alors même que les médecins sont régulièrement sollicité-e-s à ce sujet.

Les Jeunes Socialistes espèrent que la présence de membres de gouvernement ayant manifesté leur opposition au mariage pour tou-te-s ne sera pas un obstacle à la conquête des droits LGBTQI+. Les Jeunes Socialistes appellent le gouvernement à ouvrir dans les plus brefs délais la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here