Lorsqu’un enfant entre à l’école, ou que ses parents remplissent des formulaires pour des sorties scolaires ou la cantine par exemple, il est demandé l’identité du Père et de la Mère. Dans le contexte de la société actuelle, cette dichotomie père-mère semble dépassée.

Un papa et une maman, deux mamans, un papa…

En France, le mariage pour tous a été voté permettant l’union de personnes de même sexe. Cette ouverture à l’homosexualité, ouvre également la possibilité de voir des familles homoparentales qui demande à être reconnues. Cependant, les formalités du quotidien restent ancrées dans un système où un foyer est composé d’un père et d’une mère. Comment se déroule alors l’inscription à l’école lorsqu’un enfant est élevé par un seul parent, par deux parents du même sexe?

La députée Valérie Petit (LREM) a proposé à l’assemblée, contre l’avis du ministre de l’éducation, de remplacer la dénomination “Père” et “Mère” par “Parent 1” et “Parent 2”. Cet amendement sur les formulaires scolaires a été adopté en première lecture par l’Assemblée le 12 février 2019. Ce texte a pour but de promouvoir la diversité familiale et permettre aux familles non hétéro-parentales de remplir sereinement les formulaires de ses enfants.

Un argument, privilégiant le bien être de l’enfant a été mise en avant lors des débats sur ce sujet. En effet, il est parfois difficile pour un enfant de ne pas rentrer dans les cases, de ne pas pouvoir remplir chaque case sans devoir se poser de nombreuses questions. Un enfant ne doit pas se sentir exclu de par sa différence, et ne doit pas se sentir anxieux à l’idée de remplir un formulaire qui pourrait lui faire comprendre qu’il est différent surtout dans un contexte ou le mariage pour tous est une réalité votée et à présent ancrée dans la société.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here