Chères amies, chers amis,

À l’issue du Congrès de Grenoble le Mouvement des Jeunes Socialistes dispose d’une orientation qui dessine les grandes perspectives, en termes d’impératif démocratique, de redistribution des richesses, d’un nouveau rapport de l’homme à l’environnement.

Nous avons fait le choix d’une orientation qui ne donne pas réponse à tout mais qui ouvre des pistes de réflexion. Nous avons aussi fait le choix d’une méthode. Il ne peut y avoir d’idée fructueuse sans un intense débat mobilisant tous les membres de notre organisation. Débattre avec les autres organisations de gauche, échanger avec les organisations syndicales, le monde associatif, le milieu universitaire, les élus et cela au niveau des équipes, des fédérations, des régions et, bien entendu, nationalement, est une condition incontournable pour un débat qui soit source d’enrichissement et de progrès.

Notre méthode c’est aussi de disposer d’outils de formation, de techniques d’animation de réunions qui permettent à tous de s’approprier le débat. Un site Internet avec un cahier de formation, des fiches de lectures, des notes de synthèse, des vidéos de formation sont des outils indispensables pour atteindre cet objectif.

Notre démarche ; c’est de penser l’ensemble des débats nationaux que nous aurons pendant ce mandat comme un tout cohérent qui permette de définir et de porter les aspirations de la jeunesse de gauche dans la perspective des élections de 2012. Nous devons être en capacité, à la veille des primaires de 2011 de désignation du candidat de la gauche, de faire valoir nos aspirations, notre projet pour qu’il soit repris par les candidats.

Pendant les douze mois qui viennent, nous conduirons 3 ou 4 grands débats sur des problématiques qui concernent directement les jeunes. À chaque fois les militants devront se les approprier et ouvrir notre organisation à tous les jeunes pour qu’ils puissent pleinement s’investir dans ces débats. Cela doit être l’occasion pour nous de donner la parole, le pouvoir à ceux qui quotidiennement vivent les détériorations de conditions de vie de notre génération.

C’est un appel à agir afin que le MJS et la gauche porte un autre modèle de développement et les moyens pour y parvenir auquel nous aspirons tous.

Laurianne Deniaud,
Présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here