Voici la lettre ouverte de Thierry Marchal-Beck adressée à Laurent Solly, Directeur Général de Facebook France, suite à la suppression d’une publication sur la page des Jeunes Socialistes :

Présidence M. Laurent Solly Directeur Général – Facebook France 28, rue de l’Amiral Hamelin 75116 Paris

À Paris, le 15 juillet 2013 Objet : Lettre ouverte – Suppression d’une publication sur notre page Facebook

Monsieur, Ce matin, une responsable locale des Jeunes Socialistes a publié sur une des publications de notre page Facebook (facebook.com/lesjeunessocialistes) un commentaire en réaction à l’un de nos statuts. Ce commentaire a poussé un utilisateur à engager une conversation par messages privés avec elle lors de laquelle il a tenu des propos ouvertement négationnistes à l’égard du génocide Arménien. Notre militante a fait le choix de publier une capture d’écran de cette conversation sur son profil personnel. Nous l’avons ensuite partagée sur notre page accompagnée du texte qui suit :

“Réaction suite aux propos négationnistes qu’a subi le Mjs CCR Paca : Le négationnisme ce n’est pas du révisionnisme c’est un acte de génocide, un deuxième meurtre. C’est l’accomplissement ultime du génocide : après avoir assassiné un groupe, l’avoir fait disparaître, tout mettre en œuvre pour qu’en niant le mort on oublie l’existence même de celui qui a été vivant. C’est pour cela que le négationnisme nait en même temps que chaque génocide car il est inhérent à celuici. Les lois pénalisant le négationnisme ne sont donc en aucun cas des lois mémorielles, elles permettent seulement de poursuivre en justice un acte de génocide. La France a donc besoin de renforcer son dispositif pénal pour que soit poursuivit tout acte négationniste, quelque soit le génocide. Rien ne peut justifier, et surement pas des intérêts géostratégiques, que l’on détourne le regard de la cause arménienne et de chaque propos négationniste qui bouleverse, choque et révolte tous les arméniens. Pour lutter contre le révisionnisme il faut lutter contre l’ignorance. En ce sens l’étude du génocide arménien doit devenir beaucoup plus importante, car c’est un élément central de cette brutalisation qu’a porté la première guerre mondiale et qui a défini tout le XXème siècle. Dire cela n’est pas un empiétement du politique dans le champ de l’historien, ce serait au contraire mettre en cohérence les programmes d’histoire avec ce que disent les historiens.” Cette publication a été supprimée sans préavis de notre page. De surcroit, le compte d’un de nos administrateurs a été bloqué pour une durée de 12h. Que motive cette décision ? Quelles sont les procédures le modération de publication des contenus ayant amené Facebook à supprimer cette publication de notre page ?

Nous demandons à ce que le statut soit re-publié tel qu’il l’a été à l’origine et à ce que le compte de notre administrateur soit débloqué. A l’heure où une réflexion s’engage en France sur la lutte contre les propos racistes, sexistes et homophobes sur les réseaux sociaux, vous comprendrez aisément mon étonnement conduisant à ma consternation devant la suppression illégitime et infondée de ce statut luttant contre le négationisme. Je vous prie d’agréer, Monsieur, mes respectueuses salutations.

Thierry Marchal-Beck Président des Jeunes Socialistes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here