Les déclarations du ministre de l’Intérieur aujourd’hui à Calais sont une honte pour la République.

Après le rapport du Défenseur des droits publié il y a quelques jours qui dénonçait le traitement inhumain des migrants à Calais et les entraves faites aux associations qui leur portent secours, les Jeunes Socialistes attendaient autre chose d’un ministre venu de la gauche que des propos dignes de l’extrême droite.

Cette dérive de Gérard Collomb oblige le Président de la République à lui retirer au plus vite ses responsabilités ministérielles. Les millions de Françaises et de Français qui ont fait barrage à Marine Le Pen Le 7 mai dernier ne l’ont pas fait pour retrouver son discours dans la bouche du ministre de l’Intérieur d’Emmanuel Macron.

Après cette nouvelle démonstration que l’orientation politique de ce gouvernement se situe bien à droite, tant sur le plan économique et social que sur celui des valeurs et de la conception de la République, il apparaît inconcevable pour les Jeunes Socialistes que des parlementaires socialistes puissent lui accorder leur confiance.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here