Les démocrates maintiennent la pression sur le président Donald Trump à la suite de la publication tant attendue d’un rapport sur l’ingérence russe dans les élections de 2016.

Le souhait des démocrates

Les démocrates veulent que Robert Mueller, l’homme qui a rédigé le rapport, témoigne publiquement devant le Congrès du travail qu’il a accompli. Le rapport expurgé, qui a été publié jeudi, révèle que le président a tenté de faire renvoyer M. Mueller. L’équipe juridique de M. Trump a qualifié sa libération de “victoire totale”.

Dans une déclaration commune, les leaders démocrates du Congrès, Nancy Pelosi et Chuck Schumer, ont déclaré que le rapport brossait un tableau inquiétant d’un président qui a tissé une toile de tromperies, de mensonges et de comportements inappropriés.
Le parti a commencé à essayer d’obtenir le document complet et non expurgé et de faire témoigner M. Mueller devant le Congrès.

Les démocrates ont également attaqué le procureur général américain William Barr, l’accusant de les “induire en erreur” avec un résumé antérieur des conclusions du rapport concernant l’obstruction de M. Trump à la justice. M. Barr a tenu une conférence de presse avant que le rapport ne soit rendu public, au cours de laquelle il a soutenu le président.

Le rapport a longtemps été considéré comme un outil potentiel pour destituer le président, mais le leader de la majorité à la Chambre, Steny Hoyer, a déclaré que cela ne serait pas “utile à ce stade”. “Très franchement, il y a des élections dans 18 mois et le peuple américain portera un jugement “, a-t-il déclaré à CNN.

Le plan des démocrates

Les résultats de l’enquête ne permettent d’accuser Donald Trump, mais les doutes qu’il laisse risque d’entacher la réputation du président. Cette idée est importante pour les démocrates qui espèrent ainsi voir un président se diriger vers 2020 un peu blessé, un peu affaibli.

Aujourd’hui le parti démocrate n’a pas d’intérêt à tenter de faire destituer le président actuel. Cela risquerait d’entraîner une unification plus forte du parti républicain et donc un adversaire plus fort pour les prochaines élections. Il semble donc se profiler une action à long terme de révélation des erreurs du président montrant les faits réels de son ascension au pouvoir.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here