“On dirait une brosse à dents. C’est assez étrange” dit l’architecte japonais Sou Fujimoto. Il parlait de son premier projet en France, une tour résidentielle mixte à Montpellier où, grâce à 300 jours de soleil par an, la vie en plein air fait partie du mode de vie.

Un projet architectural d’un genre nouveau

Inspiré d’un arbre, L’Arbre Blanc, ou l’Arbre Blanc, présente une façade hérissée de pergolas et de balcons en porte-à-faux pouvant atteindre près 7,5 mètres de long. La tour de forme inhabituelle, avec 113 appartements, un restaurant, une galerie d’art et un bar sur le toit, a remporté un concours sponsorisé par la Mairie de Montpellier en 2013. Le concours exigeait une équipe composée d’un jeune architecte et d’un architecte plus expérimenté.

“Nous avons pensé qu’il serait très intéressant d’avoir une vision avec trois cultures : Française, Méditerranéene et Japonaise”, a déclaré l’architecte parisien Nicolas Laisné. Lui même, son associé de l’époque Dimitri Roussel et Manal Rachdi d’OXO Architectes, ont invité M. Fujimoto à se joindre à l’équipe. “Notre choix de contacter Sou Fujimoto a été unanime “, a déclaré M. Rachdi, dont le cabinet est également basé à Paris. “Nous aimons la légèreté de son architecture, et nous partageons une approche architecturale similaire.” Les trois architectes sont inspirés par la nature.

La tour de 17 étages est aujourd’hui presque identique à celle que l’équipe a conçue au cours d’une semaine passée dans les bureaux de M. Fujimoto à Tokyo après avoir accepté leur invitation. “Lors d’un voyage dans le sud de la France avec ma femme, j’ai réalisé à quel point c’est un endroit merveilleux – le climat, le style de vie, la lumière,” dit M. Fujimoto. ” J’étais vraiment heureux quand j’ai reçu l’invitation.”

Un projet basé sur l’ouverture

Dès le début, l’équipe a prévu de concevoir un immeuble de grande hauteur plus ouvert que le bloc de tours typiquement fermé. En privilégiant l’espace public, les architectes ont agrandi un parc paysager le long de la rivière Lez, du côté ouest de l’immeuble. (” Il n’y a pas de clôtures “, a dit M. Fujimoto. “Tout le monde peut se promener sur le site.”) Ils comprenaient un restaurant et une galerie d’art sur les niveaux inférieurs et un bar sur le toit où un espace commun privé pour les résidents permet même à ceux qui vivent dans des unités de niveau inférieur de profiter de la vue panoramique de la ville et de la mer.

“Le projet a inventé un nouveau concept d’architecture bioclimatique méditerranéenne “, a déclaré M. Laisné. Il a indiqué que les normes bioclimatiques actuelles en Europe sont adaptées aux régions nordiques. “Ils demandent de faire un bâtiment très étanche avec peu de balcons et peu de fenêtres. A Montpellier, les bâtiments ont besoin de grands balcons pour vivre à l’extérieur et protéger les façades du soleil. Et c’est bien d’ouvrir les fenêtres la plupart du temps.”

La conception en porte-à-faux a permis de créer une relation unique entre les résidents, ce qui a été inattendu. “Vous pouvez voir beaucoup de balcons différents de vos voisins quand vous vous tenez dehors, ” dit M. Fujimoto, ” cela recrée les sentiments de voisinage et de relation, mais en même temps il y a des distances appropriées pour permettre un espace personnel.Les résidents peuvent choisir de se connecter ou de préserver leur vie privée. “Ce n’est pas possible dans un gratte-ciel normal “, a déclaré M. Fujimoto. “Au tout début, nous n’avions pas l’intention de faire ces choses, nous avons réalisé que nous touchons à des valeurs fondamentales.”

Un projet adapté à l’environnement et à certains portefeuille

Ouvert en mai, L’Arbre Blanc est entièrement occupé. La majorité de ses résidents sont locaux. Avec un budget de 22,5 millions de dollars avant taxes, le prix moyen par mètre carré de surface habitable était de 5500 euros. La moitié des logements sont occupés par leur propriétaire. Trente pour cent des acheteurs sont des investisseurs qui louent à de jeunes couples de la région, tandis que 20 % sont des résidences secondaires.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here