Ce mardi 15 janvier, une mission parlementaire a révisé la loi relative à la bioéthique en France. Tout d’abord rappelons ce que représente la loi bioéthique.

La loi bioéthique

Elle concerne les secteurs de la médecine et de la recherche qui utilise les parties du corps humain. Son but est donc de borner l’intervention de la médecine sur le corps humain. par exemple, en 2018 les débats portaient sur les techniques de séquençage du génome, l’intelligence artificielle dans la santé, la fin de vie, les neurosciences et les techniques d’imagerie, mais également le sujet de la procréation avec entre autre la procréation médicalement assisté ou PMA.

Cette loi doit être révisée tous les dix ans, avec une nouvelle échéance au début de cette année 2019. La révision a pour but de s’adapter aux modifications de la société et aux avancées dans le domaine de la recherche et de la médecine.

 

La PMA à l’ordre du jour

La mission parlementaire du 15 janvier 2019 s’est prononcée en faveur de la procréation médicalement assistée pour toutes les femmes. La PMA correspondant à toutes les techniques en place pour aider à concevoir. Il s’agit d’une nouvelle avancée pour l’émancipation des femmes. En effet, il n’est plus pris en compte la situation personnelle de la femme, son orientation sexuelle. Aujourd’hui la mission parlementaire donne son aval, les français sont majoritairement pour cette ouverture à la procréation avec moins de discrimination. Il reste maintenant à ouvrir le débat pour créer une loi offrant la possibilité d’aide à la procréation sans discrimination, réforme promise par le président durant sa campagne.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here