La France entière ainsi que le monde ont été les témoins de la vive altercation survenue sur le plateau de « Salut les terriens » du dimanche  entre la chroniqueuse Hapsatou Sy et Eric Zemmour.

Cependant, la chaine C8 n’entend pas diffuser certaines séquences de cette scène alléguant des propos tendancieux qui auraient été tenus par Eric Zemmour  à l’endroit de la chroniqueuse.

Se sentant à la fois attaquée et profondément humiliée, la jeune femme a dénoncé cet acte sur son compte Twitter. Elle soutient avoir été victime de propos d’une violence extrême et du mépris d’un Eric Zemmour qui ne s’en est d’ailleurs jamais excusé par la suite.

Sur son autre compte (Instagram), elle va elle-même diffuser les séquences qui avaient intentionnellement été supprimées par la chaine, dans le but d’exercer son droit de réponse.

Tout a pourtant si bien commencé

Cette sombre histoire n’en avait pourtant pas pris l’allure quand on se rappelle un peu le parcours de la chroniqueuse Hapsatou Sy. D’origine sénégalaise et mauritanienne, elle est née et a grandi en France (Sèvres, Hauts-de-Seine) où elle a fait des études. De nationalité française donc, elle se lance alors dans une carrière d’animatrice et de chroniqueuse.

En sa qualité de chroniqueuse beauté, la jeune femme a réussi à s’imposer au point de devenir une figure incontournable de la beauté grâce notamment à ses salons Ethnicia.

A ses débuts à la télé, on retient l’image d’une femme parfaitement à l’aise avec les exigences que peuvent imposer une carrière d’animatrice sur une chaine de télévision. Ses débuts plutôt prometteurs sur la chaine D8 lui permet d’enchainer rapidement les contrats pendant de nombreuses années, sur la chaine C8 notamment.

C’est en sa qualité de chroniqueuse que Hapsatou Sy a été Invité à l’émission de Thierry Ardisson, « Salut les terriens » sur la chaine C8. Sur le plateau, figure entre autres, la chroniqueuse Natascha Polony et  l’écrivain Eric Zemmour. Ce qui s’en suit après, personne ne l’aurait deviné. En dehors peut être du polémiste Eric Zemmour.

Les deux (2) invités en viennent très vite à échanger des avis à la suite d’une d’déclaration de l’écrivain : « normalement chez moi, en tout cas depuis une loi de Bonaparte qui a malheureusement été abolie en 1933 par les socialistes, on doit donner des noms dans ce qu’on appelle le calendrier, c’est-à-dire les Saints Chrétiens. ». Ce à quoi la chroniqueuse réponds sans détour : « je m’appelle Hapsatou et je suis Française. ».

Eric Zemmour dans son élan, n’a alors pas mis longtemps a rétorqué à la jeune femme : « Eh bien, votre mère a eu tort ». La chroniqueuse dans un message avouera après avoir très mal vécue ce moment et qualifie l’attitude d’Eric Zemmour d’agressive et d’insultante. Elle cite : « c’est le moment le plus douloureux que j’ai eu à vivre en TV… ».

Une colère qui a du mal à passer

Après l’émission, c’est toujours à une Hapsatou Sy suffisamment remontée qu’on a à affaire. Les jours qui ont suivi la diffusion de l’émission vont même confirmer la détermination de la chroniqueuse à donner une suite à cette polémique.

Quand C8 refuse de diffuser cette séquence en raison du caractère raciste des propos d’Eric Zemmour, elle prend tout de suite les devants et décide de montrer à la face du monde ce dont elle a été victime et qui justifierait d’après elle, la position qu’elle entend adopter dans les jours à venir.

A travers cette séquence, la chroniqueuse profite pour faire savoir au monde entier qu’elle réfléchit sérieusement à porter plainte contre le polémiste Eric Zemmour pour les insultes proférées à son encontre sur le plateau ainsi qu’à ses parents.

Par ailleurs, toujours très affectée par la scène qui s’est déroulée sur l’émission, elle menace de se retirer simplement de l’émission. Elle l’exprimera dans un message sur son compte tweeter : « très affectée par la violence de la scène que j’ai eu à vivre et que vous n’avez pas vu ce soir, je réfléchis à quitter l’émission. ».

D’autres messages où elle réaffirme sa volonté d’aller jusqu’au bout vont très vite suivrent : « il ne gagnera pas cette fois. J’ai tous les éléments en ma possession. Il n’en sortira pas indemne. Et pour mes parents et mon identité insultés ce soir, j’irai jusqu’au bout quel que soient les conséquences. ».

Que retenir finalement de cette confrontation

Au cœur de cette vive polémique, Eric Zemmour n’a pas tardé à répondre et apporter ses lumières à cette histoire. Intervenu par la suite sur d’autres plateaux de TV, pour la promotion de son livre, l’écrivain n’a pas manqué de rappeler le contexte dans lequel ses propos sont intervenus.

Il soutient n’avoir jamais opposé à Hapsatou Sy des insultes au cours de leurs échanges. Il nie d’ailleurs, en bloc, la violence des propos dont se plaint Hapsatou Sy et surtout son intention de blesser la chroniqueuse.

Sur un plateau de TV, il affirme n’avoir pas personnellement de griefs envers Hapsatou Sy. Mais, son intervention visait au contraire à engager totalement la responsabilité de ses parents quant à l’origine de son prénom.

L’animateur Thierry Ardisson est également revenu sur cette polémique sur son plateau à, l’occasion d’une autre émission. Il regrette qu’Hapsatou ait choisi de publier la vidéo de l’échange avec Eric Zemmour alors même que la chaine avait jugé opportun de n’en rien révéler pour des raisons légales. Selon lui, l’auteur aurait : « un problème avec l’immigration ».

Cette polémique n’est pas vraiment la première dans le genre impliquant l’animateur et auteur Eric Zemmour. En effet, on se rappelle bien de la polémique avec l’acteur Omar Sy à la veille de la sortie de son film « Knock ». L’acteur aurait même décidé de ne point en faire la promotion en déclinant à chaque fois les invitations sur les plateaux de TV.

On pourrait faire la liste de toutes les polémiques auxquelles on identifie Eric Zemmour. On ne compte même plus en réalité, les nombreuses frasques sur les plateaux de TV.  Il n’aurait donc pas volé le nom de « polémiste » qu’on lui attribue.  Espérons juste que toute cette histoire n’ait pas de conséquences fâcheuses pour l’un comme pour l’autre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here