La cérémonie annuelle de remise des prix Nobel fait beaucoup parler d’elle et est connue de tout un chacun de nous. Une affirmation qui, il faut bien le reconnaître n’est pas toujours évidente lorsqu’il s’agit de la cérémonie des Ig Nobels. Organisée pour la 28è fois, voici ce qu’on en retient.

S’il y a bien une chose à laquelle la science est rarement assimilée, c’est le rire. Ce à quoi le monde scientifique essaie de remédier depuis un moment à travers l’organisation tous les ans de la cérémonie des Ig Nobels. Soirée au cours de laquelle, la règle d’or est celle de la consécration des inventions les plus drôles et les plus surprenantes.

L’organisation de la cérémonie des Ig Nobels 2018

Cette année encore, à la veille de la remise des prix Nobel, s’est tenue au Théâtre Sanders de la prestigieuse université nord-américaine Harvard, la cérémonie des Ig Nobels – lire « ignoble ». Il s’agit en réalité d’une sorte de parodie qui, depuis 1991 réunit le monde scientifique autour des recherches les plus inattendues et les plus susceptibles de vous laisser perplexe afin de les primer.

Le Jeudi 13 septembre, la science du rire, celle qui prouve que nos scientifiques ne sont pas aussi dénués d’humour, de créativité et d’extravagance qu’ils le paraissent, a une fois de plus été dignement commémorée pour la 28e  fois consécutive. Placée comme d’habitude sous le signe de la bonne humeur, les organisateurs ont demandé à ce que le public fasse par exemple pleuvoir des avions en papier sur la scène.

Cette 28e  édition a également eu la particularité de récompenser, pour la première fois, chaque prix à partir d’une somme d’argent. C’est ainsi que chaque lauréat s’est vu remis un billet de dix mille milliards de dollars zimbabwéens. Il n’y a toutefois pas de raison de particulièrement se réjouir, puisque la coupure ne vaut plus rien, suite à l’hyperinflation spectaculaire qu’a subie cette monnaie.

Les découvertes les plus remarquables de cette 28è édition

Au cours de la cérémonie des Ig Nobels, ce sont au total dix différents domaines de la science qui sont primés. Ces catégories peuvent toutefois varier d’une année à une autre, de sorte à garantir qu’aucun travail particulièrement remarquable ne puisse être oublié. C’est ainsi qu’en 2018, l’anthropologie, la chimie, la paix, la littérature, la médecine de la reproduction et la nutrition sont quelques-unes des catégories à avoir été mises à l’honneur.

En anthropologie par exemple, le prix a été décerné à une équipe internationale de chercheurs qui a démontré que dans les zoos, les chimpanzés reproduisaient les gestes des humains autant que ces derniers les singeaient. Dans le domaine de la littérature, on a aussi appris que la plupart des personnes qui font usage d’objets technologiques ne prennent pas la peine de lire attentivement leurs notices d’utilisation, sous prétexte que la vie était trop courte pour cela.

Dans la catégorie de la nutrition, le prix est revenu à un article qui prouve que de tous les types d’alimentation qui existent, c’est le régime cannibale qui est le plus pauvre en apport calorique. En chimie, la preuve nous a été apportée que la salive est idéale au nettoyage des petits objets décoratifs en porcelaine ou en verre. L’Ig Nobel de la paix a quant à lui consacré une équipe d’Espagnols qui a mené des études sur les effets que pouvaient avoir les cris et les insultes au volant.

En ce qui concerne la « médecine de la reproduction », c’est une méthode simple et pas chère qui vise établir l’impuissance des hommes qui a été primée. Il suffit juste qu’avant de se mettre au lit l’intéressé colle une guirlande de timbres-poste autour de sa verge. Si ceux-ci sont déchirés à son réveil, c’est qu’il a connu des érections nocturnes.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here