Un guide à l’intention des journalistes a été réalisé aux Etats Unis il y a 10 ans, et met en garde contre l’utilisation de termes discriminatoires à l’égard des personnes d’un certain âge.

Des suggestions pour les journalistes

“Senior “, ” fossile ”  ont été mis sur la liste noire par le lexique des expressions inacceptables, qui a été compilé par un groupe de réflexion international. Au lieu de cela, les personnes âgées de plus de 50 ans devraient être appelées ” personnes âgées ” ou simplement ” homme ” ou ” femme ” suivis de leur âge, suggère le guide. Les conseils sont inclus dans un guide des médias sur les reportages publiés par le groupe de réflexion The International Longevity Center, et le groupe de campagne Ageism Aging Services of California.

Le guide dit qu’il a pour but d’aider les journalistes à rapporter des histoires sur les “personnes âgées” d’une manière “juste, contemporaine et impartiale”.Les auteurs du rapport affirment que 80 pour cent des Américains âgés ont été soumis à des stéréotypes âgés.

Une population vieillissante mais pas “des vieux”

“Bien que les noms et les caractérisations puissent varier, le message est le même : les hommes et les femmes âgés sont incompétents et manquent de suffisance “, affirme le guide. Il existe pourtant de nombreuses initiatives qui montrent que l’âge n’est pas toujours un frein à la créativité, au travail, à l’activisme, à l’activité sportive,etc.

Une entreprise française, demande à des personnes à la retraite ou des papys et mamies comme ils les appellent, de créer leurs recettes préférées pour des buffets. Il ne s’agit pas toujours d’ancien cuisinier professionnel mais tout simplement de personne qui aiment cuisiner et qui veulent faire goûter leurs spécialités. La marque Mamie Foodie écrit sur son site “En effet, nous avons toutes les deux une relation privilégiée avec nos grands-parents et voulions trouver un moyen de valoriser leur savoir-faire et recréer du lien entre les générations.” Elle offre à ces personnes la possibilité de continuer à travailler, de ne pas s’isoler et d’avoir des échanges inter-générationnels.

Différentes associations, ont décidé d’aider les adultes quelque soit leur âge à apprendre un sport qu’ils n’ont pas eu l’occasion de pratiquer plus tôt. Par exemple faire du vélo, ou apprendre à nager. Article du monde sur ce sujet. Des initiatives qui montrent que les personnes “âgées” ont de nombreuses ressources, qu’il est important de prendre en compte.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here