Le Royaume-Uni doit quitter l’UE le 29 mars, mais les députés ont rejeté l’accord de retrait proposé en janvier et exigé des changements majeurs.

Un lundi de travail

Dans l’avancée sur les conditions sur la sortie de l’Union Européenne des anglais, l’UE a déclaré qu’il appartient maintenant aux députés de décider des prochaines étapes pour le Brexit et qu’elle reste ” engagée ” à trouver un accord à temps pour que le Royaume-Uni puisse partir ce mois-ci.

Les fonctionnaires ont déclaré qu’ils avaient offert de nouvelles assurances sur la question du filet de sécurité irlandais avant le deuxième vote des députés sur l’accord de Theresa May qui aura lieu mardi.  C’est ” maintenant aux Communes de prendre une série de décisions importantes “, ont-ils dit. Les députés travaillistes et conservateurs ont rappelé au premier ministre qu’elle devait honorer son engagement de soumettre à nouveau son entente au vote mardi.

Au milieu de la spéculation que le vote pourrait être reporté ou déclassé, le n° 10 a confirmé qu’il était toujours prévu d’aller de l’avant avec un autre “vote significatif”. De plus, plusieurs sources dont lLa rédactrice politique de la BBC, Laura Kuenssberg et le ministre irlandais des Affaires étrangères, Simon Coveney ont déclaré que le Premier ministre se rendrait probablement  plus tard à Strasbourg, où est basé le Parlement européen. Cependant la commission européenne n’a pas confirmé ce déplacement et déclare que des discussions et un travail sur cet accord sont toujours en cours.

Le point qui pose toujours problème

Le gouvernement cherche à faire modifier le filet de sécurité irlandais, le filet de sécurité conçu pour maintenir une frontière ouverte sur l’île d’Irlande, et qui ne doit être utilisé qu’en dernier recours. Mais les détails de l’entente ont été un point de friction pour de nombreux députés lorsqu’ils ont rejeté la proposition présentée  en janvier. Ils craignent que – dans sa forme actuelle – le filet de sécurité ne laisse le Royaume-Uni indéfiniment lié à l’UE.

Les possibilités suite au vote de demain

Les discussions en cours doivent permettre de trouver un accord satisfaisant l’ensemble des parties. Cette accord sera soumis au vote des représentants des habitants du Royaume Unis. En cas de rejet de l’accord le Royaume-Uni pourrait quitter l’UE le 29 mars prochain dans un certain chaos, sans ligne directrice. Une autre possibilité serait un nouveau report de la sortie du Royaume Uni de l’UE.

A la suite du vote de demain, Theresa May a décidé de mettre en place un nouveau vote pour décider de la possible sortie de l’UE sans accord. En cas de refus de cette option, un nouveau vote aura lieu jeudi pour décider du report limité du Brexit. Cependant les européens préviennent que tout report devra être fortement justifié pour être accepté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here