Les députés ont une nouvelle fois voté, hier jeudi 14 mars pour une demande de report afin de renégocier les termes du Brexit. Un vote positif a été apporté à ce nouveau tournant du Brexit a 413 voix contre 202 pour demander une extension de l’article 50 – le mécanisme juridique par lequel le Royaume-Uni doit quitter l’UE. Les députés ont donc convenu de demander à l’UE de retarder le Brexit au-delà de la date de départ actuelle du 29 mars.

Les prochaines étapes

Le Premier ministre Theresa May tentera pour la troisième fois de convaincre les députés de soutenir son accord Brexit au cours des prochains jours. Les Communes se prononceront sur son accord de retrait d’ici le 20 mars.

Les députés conservateurs et le DUP cherchent à obtenir d’autres garanties juridiques au sujet de l’accord.

M. Lidington a déclaré à la BBC que, bien que le risque que le Royaume-Uni parte sans accord ait “diminué” à la suite des votes de cette semaine, cela pourrait encore se produire si une solution alternative n’était pas trouvée. Il a exhorté les députés à ” réfléchir ” au cours du week-end sur l’accord actuellement sur la table, qui, selon lui, a la “grande vertu” d’avoir le soutien des 27 autres gouvernements européens et, très probablement, du Parlement européen également.

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a déclaré que les dirigeants de l’UE pourraient être ouverts à une longue prolongation “si le Royaume-Uni juge nécessaire de repenser sa stratégie Brexit”.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here