Bien engagés dans une alliance pour les européennes de mai 2019, le parti socialiste et le mouvement place publique ont décidé ce samedi 16 mars de s’allier dans une liste électorale pour les euopéennes.

La parti socialiste enthousiaste

Le Conseil national du parti socialiste a approuvé, avec une large majorité, la démarche de rapprochement entre le parti et le mouvement Place Publique. L’idée d’une liste commune entre des partis et de mouvements de gauche a pour vocation de mettre les “egos” de côté et réfléchir à des solutions concrètes pour lutter contre les difficultés sociales et l’urgence climatique qui sont bien réelles aujourd’hui. Le premier ministre Olivier Faure montre que ce rassemblement est une marque d’espoir et d’engagement pour une nouvelle gauche.

La réponse à l’appel de Raphaël Glucksmann

La veille, le 15 mars 2019, l’essayiste Raphaël Glucksmann a appelé à plusieurs partis politiques de gauche à adhérer à sa liste pour les européennes. En effet, l’essayiste et co-fondateur du mouvement Place Publique s’est déclaré tête de liste en compagnie de la militante écologiste Claire Nouvian. Le but de cette liste, dont la forme doit encore être définie n’a pas pour but d’être taguée des logos des partis, mais de créer une nouvelle “offre” comme le précise le candidat. Il s’agit de proposer une vision différentes du monde dans lequel nous vivons en plaçant le social et l’écologie au premier plan, en prenant les meilleurs idées là ou elles se trouvent.

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here