L’enquête du Sénat a révélé une affirmation d’Alexandre Benalla, comme quoi il ne possédait plus un passeport diplomatique. Ce jeune homme de 27 ans a affirmé qu’il a laissé son passeport diplomatique à l’Elysée au moment de son licenciement.

 

L’affaire Benalla

Alexandre Benalla est un responsable de sécurité privée et publique. De 2017 à 2018, il était le coordinateur et le chargé de missions au cours des différents déplacements du président Emmanuel Macron. Puis, en juillet 2018, il a été accusé d’avoir malmené et frappé des manifestants durant une manifestation parisienne le 1er mai. Il a usurpé la fonction de policier en portant un casque et un brassard. Des vidéos prises ce jour ont servi de preuves solides. Cela a donné lieu à l’affaire Benalla.

 Alexandre Benalla Photo de face au Senat

Médiapart affirme qu’Alexandre Benalla utilise toujours son passeport diplomatique pour ses voyages d’affaire

L’ancien collaborateur de l’Elysée dit qu’il s’est reconvertit comme étant un consultant des affaires internationales après l’affaire Benalla. Il a affirmé auprès du Sénat qu’il n’utilisait plus ce passeport. Mais le jeudi 20 décembre 2018, Médiapart affirme le contraire pour des voyages d’affaire.

Face à cela, la personne concernée ainsi que La Présidence n’ont pas réagi. Mais le jeudi 27 décembre 2018 après-midi, le ministère des Affaires Etrangères a affirmé qu’il a déjà réclamé l’attribution de deux passeports diplomatiques à Alexandre Benalla en fin juillet. Quai Orsay explique l’examination du ministère sur les suites à donner, les suites judiciaires y comprises.

 

Alors qu’Alexandre Benalla revient devant la scène des médias, ces révélations sont apparues la même semaine. Ensuite, « Le Monde » a révélé un voyage qu’il a effectué au Tchad au début du mois de décembre. Pourtant, le président de la république, Emmanuel Macron s’est rendu dans ce même pays trois semaines après. Les sources sûres sur ce voyage d’Alexandre Benalla confirment qu’il s’y rendait par avion privé avec environ 6 personnes. Ils ont ensuite séjourné à l’Hôtel Hilton jusqu’au 4 décembre. Durant ce voyage, M. Benalla arencontré Idriss Déby, il s’agit du président tchadien.

Alexandre Benalla devant le SenatUn précieux document

Benalla a été licencié suite à l’affaire Benalla. L’Elysée a ensuite affirmé qu’il n’est pas un officieux de La Présidence ou un émissaire officiel.

Pourtant, Médiapart a découvert qu’Alexandre Benalla a utilisé ce passeport valide jusqu’en 2022 pour des déplacements en Israël et dans d’autres pays d’Afrique. La question qui se pose est que : comment se fait-il qu’il puisse détenir ce document permettant d’éviter des contrôles ? Normalement, ce précieux document ne peut être utilisé que par des personnels en mission officielle ou par des diplomates.

 

L’Elysée veut des explications

Face aux récentes révélations, l’Elysée tente d’éviter une nouvelle polémique en prenant le dessus des affaires. Pour ce faire, La Présidence envoi une lettre de demande d’explications sur ses éventuelles missions privées et personnelles à son ancien collaborateur. Il s’agit ici de missions effectuées quand Alexandre Benalla travaillait encore pour L’Elysée.

 

Dans cette lettre, Partick Strzoda, le directeur du cabient du président, affirme que l’Elysée ne peut pas laisser sans réaction d’éventuelles relations d’affaires pour des intérêts privés entre la France et d’autres pays. Il avertit alors l’ex-collaborateur du président que ce courrier est également transmis au procureur républicain de Paris.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here