Universités d'été des Jeunes Socialistes

Les 28, 29 et 30 août 2015, 600 jeunes seront rassemblés à La Rochelle pour l’Université d’été des Jeunes Socialistes, intitulée « L’heure des choix ».

À l’heure où la gauche en France comme en Europe est confron- tée à ses contradictions, les Jeunes Socialistes vont s’interroger avec leurs invités sur notre modèle de société. Ils interpelleront, par leurs débats, la gauche au pouvoir pour qu’elle tienne ses en- gagements et combatte la droite et l’extrême droite.

Après plusieurs mois de travail de fond et de rencontres, les Jeunes Socialistes présenteront le samedi matin leur ouvrage, publié aux Éditions Les Petits Matins, « Priorité Jeunesse : le bilan et les pro- positions des Jeunes Socialistes ». Avec ce livre, ils veulent faire le bilan de l’action de la gauche au pouvoir pour les jeunes et faire des propositions pour que les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012.

La plénière « L’assistanat ça n’existe pas, la pauvreté ça se combat » donnera la parole à celles et ceux qui s’investissent au quotidien comme Patrick Savidan de l’Observatoire des inégalités, Djaouida Séhili, Sociologue spécialiste des inégalités et des discriminations, Christophe Robert, Délégué général de la Fondation Abbé Pierre qui lutte contre le mal logement, le Député Christophe Sirugue, auteur du rapport sur “La réforme des dispositifs de soutien aux revenus modestes”.

Les Jeunes Socialistes mettront en lumière ces alternatives qui émergent aux quatre coins de l’Afrique, en donnant la parole aux camarades du Burkina, du Tchad, de l’Ouganda, du Maroc… où l’avenir des jeunes est mis à rude épreuve. Avec la jeune gauche et Jean Jouzel, climatologue du GIEC, ils rappelleront l’urgence de parvenir à un accord contraignant et ambitieux contre le dérègle- ment climatique à la Conférence de Paris.
Ensemble, ils définiront les contours d’un nouveau modèle basé sur “L’écosocialisme” aux réponses efficaces contre la croissance zéro et les chiffres du chômage qui stagnent. La plénière « Le travail au 21ème siècle » accueillera Jean-Marc Borello, Président d’une des premières entreprises sociales européennes, le Groupe SOS ; Benoit Hamon, ancien Ministre en charge de l’économie sociale et solidaire et député qui défend notamment la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle ; Jean-Éric Hyafil, membre du Mouvement Français pour un Revenu de Base ; Sophie Binet de l’UGICT-CGT qui milite pour un « droit à la déconnexion » numérique et Rémi Bazillier, économiste, fervent défenseur d’une nouvelle réduction du temps de travail aux côtés des Jeunes So- cialistes.

Dans le travail, en politique, dans les médias, les transports, les Jeunes Socialistes rappelleront qu’il n’y a “Pas de place pour le sexisme” dans un stand up, le samedi soir avec les membres de l’Assemblée des femmes, des organisations féministes, des jour- nalistes, des élu-e-s… Avec leurs jeunes candidat-e-s du renou- vellement et les têtes de listes, les Jeunes Socialistes lanceront la campagne des élections régionales avec l’inscription sur les listes électorales jusqu’au 30 septembre prochain.

Le dimanche matin, Laura Slimani, Présidente des Jeunes Socia- listes et des Jeunes Socialistes Européens conclura ces Universi- tés d’été avec le Premier Secrétaire du Parti socialiste, Jean-Chris- tophe Cambadélis et le Premier Ministre, Manuel Valls.