Suite aux annonces du Premier Ministre, les Jeunes Socialistes dénoncent les ordonnances réformant le code du travail.

En passant par le coup de force institutionnel, le gouvernement a donc choisi de s’en prendre aux salariés et à des droits issus de plus d’un siècle de conquêtes sociales.

C’est le MEDEF qui dirige désormais la politique économique et sociale du gouvernement. L’exécutif montre son vrai visage, celui de la droite la plus anti-sociale, en allant plus loin que les gouvernements de Nicolas Sarkozy et que la Loi travail de 2016.

La casse du code du travail ne créera pas d’emplois supplémentaires. Les Jeunes Socialistes défendent le partage du temps de travail afin de travailler mieux moins et tous. Une réforme de progrès est possible, Emmanuel Macron choisit la casse sociale.

Les Jeunes Socialistes seront de toutes les mobilisations contre cette réforme qui fragilise d’abord les jeunes et fait de leur avenir une source d’angoisses et d’incertitudes.