Instances

  • Partagez
  • Les Jeunes Socialistes

Selon l’article 2 de nos statuts, “le MJS est l’organisme de réflexion, d’action et d’intervention propre aux jeunes, adhérents ou non du Parti Socialiste, qui souhaitent œuvrer dans la jeunesse aux côtés des Socialistes”.

Le MJS est autonome vis à vis du PS. Cela signifie qu’il désigne lui-même ses responsables et qu’il décide seul de son fonctionnement et de ses positions politiques, cela au niveau national comme au niveau local. Chaque instance est pleinement responsable de ses actes même si les liens qui nous attachent au PS demeurent forts. L’adhésion au MJS n’implique pas automatiquement l’adhésion au PS, et vice versa (45% des adhérents MJS sont adhérents au PS). Depuis octobre 95, les adhérents du MJS peuvent devenir membres du PS sur simple demande et gratuitement pour la première année.

Le MJS fonctionne selon des règles consignées dans ses statuts. Ces règles se fondent sur un certain nombre de principes :

Le premier d’entre eux est l’exigence démocratique. Le débat se déroule librement. Les décisions, les désignations des responsables donnent lieu à des votes. Les personnes exprimant des positions minoritaires au sein de l’organisation sont représentées au sein des instances.

Le fonctionnement du MJS est en outre marqué par une grande décentralisation. Les fédérations sont très libres pour organiser leurs activités et peuvent lancer des campagnes locales. La structure de base du mouvement, le Groupe, dispose également d’une large autonomie.

Enfin, une organisation de jeunesse évolue, se renouvelle constamment et a donc des besoins propres, des rythmes spécifiques. Elle nécessite des règles souples : les réunions sont ouvertes à tous ceux qui veulent débattre, l’engagement se choisit “à la carte” ; les militants s’engagent autant qu’ils le souhaitent.

Au niveau local : les équipes

La structure de base et d’action du Mouvement des Jeunes Socialistes est l’éqyuoe. Il est défini par une aire géographique ou administrative, un lycée, une université, une entreprise. Dès que la constitution est prononcée, le groupe choisit en son sein un bureau comprenant un responsable de groupe et un trésorier. Seule l’assemblée générale du groupe est souveraine dans les décisions qui engagent le groupe. Une assemblée générale élective se réunit une fois par an pour renouveler le bureau.

A l’échelon départemental : la Fédération

Après chaque congrès ordinaire du MJS est convoquée une assemblée générale élective réunissant tous les adhérents du département. Cette assemblée détermine l’orientation et les projets d’actions du MJS au niveau départemental, exprimés dans un programme d’action fédéral soumis au débat et au vote des adhérents.

L’exécutif départemental du MJS est le Collectif Fédéral élu par l’AG élective. Les responsables de groupe y siègent de droit à titre consultatif.

Le Collectif Fédéral élit en son sein un Animateur Fédéral qui siège dans les différentes instances locales du PS pour y représenter le MJS.

A l’échelon régional : le Comité de Coordination Régional

Le Comité de Coordination Régional (CCR) coordonne l’action des fédérations sur toutes les questions d’intérêt régional. Il permet l’échange d’expériences et d’informations entre fédérations, l’organisation d’actions en commun (journées de formation, manifestation, débat sur l’actualité politique régionale…) et des prises de position politiques régionales du MJS.

A l’échelon national : le congrès

Le congrès national, qui se réunit tous les deux ans, fixe les orientations du MJS et désigne les instances nationales (Président, Bureau National, Commission Nationale d’Arbitrage). Il se prononce sur les modifications statutaires. Le congrès est composé de délégués élus par les fédérations réunies en assemblées générales. Ces mêmes assemblées locales se prononcent sur le ou les textes d’orientation nationaux soumis au débat.

Le Bureau National (BN) et le secrétariat (SBN)

Aussitôt élu par le congrès, le Président soumet aux voix des délégués la liste des membres du Bureau National. Le BN comprend environ 35 membres et se réunit en moyenne une fois par mois. Il est seul habilité à s’exprimer au nom du MJS. Il désigne en son sein son secrétariat, le SBN, qui est chargé de mettre en œuvre au quotidien l’action du MJS : suivi et coordination des actions des fédérations, organisation et mise en œuvre des campagnes, trésorerie, relations internationales, formation…

Le Conseil National (CN)

Le CN est l’instance qui délibère sur l’orientation du mouvement entre deux congrès. Il se réunit 3 ou 4 fois par an. Il est composé des animateurs fédéraux, des membres du BN et des délégués régionaux. Il débat et vote les textes proposés par ses membres.

Les grands débats thématiques

Depuis septembre 2002, le MJS a decentralisé ses débats. Ainsi, tous les trois mois, des thématiques sont soumises au débat dans les fédérations afin que tous les adhérents puissent y participer. Les débats se font également via les forums mis en place sur le site internet. Une synthèse des débats est alors réalisée en Conseil National, faisant ainsi évoluer notre orientation.

La Commission Nationale d’Arbitrage (CNA)

La CNA est compétente en matière de contentieux à l’intérieur du MJS. C’est une instance d’appel. Elle délivre un avis motivé à la majorité des deux tiers de ses membres. Son fonctionnement repose sur les principes d’indépendance, de transparence et de démocratie.

A l’échelon International

Le MJS est un mouvement internationaliste. Il participe donc activement au fonctionnement de plusieurs organisations et manifestations internationales.

ECOSY

European Community Organization of Socialist Youth. Cette organisation rassemble les Jeunes Socialistes de l’Union Européenne et au-delà. ECOSY est présidée depuis le congrès de février 2001 par Jan Krims. L’orientation d’ECOSY est par ailleurs fortement inspirée par les positions du MJS, représenté dans le bureau d’ECOSY par Emmanuelle Cretin-Magand qui en est vice-présidente. Chaque jeune socialiste français est individuellement et automatiquement membre d’ECOSY. Cette organisation tient chaque année son camp d’été et met en place régulièrement des séminaires de réflexion sur les sujets touchant à l’Europe pour œuvrer à l’élaboration d’une orientation commune.

La IUSY

International Union of Socialist Youth. C’est l’Internationale des Jeunes Socialistes. Depuis janvier 2000, Ana Lorenzo en assume la vice-présidence. La IUSY regroupe 135 organisations nationales de JS. Elle organise tous les quatre ans un Festival Mondial qui réunit plusieurs milliers de Jeunes Socialistes du monde entier. Lors de l’édition 2000 du Festival à Malmö (Suède), une centaine de Jeunes Socialistes français étaient présents.