« Make Areva Great Again » : Les Jeunes Socialistes demandent la démission de Nicolas Hulot

Les Jeunes Socialistes dénoncent l’abandon par gouvernement de l’objectif de réduction de la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50% d’ici 2025. Cette décision est un recul grave qui va freiner la transition énergétique alors que l’urgence écologique n’est plus à démontrer. Une fois de plus entre les paroles et les actes, Emmanuel Macron montre qu’il est du côté des lobbies du vieux monde. Devant ces reniements et ces mensonges, la présence de Nicolas Hulot, symbole de l’engagement écologiste, au gouvernement est de plus en plus incompréhensible.

L’écologie doit être une priorité politique. Rien ne justifie ce choix aussi absurde que dangereux. Pour limiter les risques liés à l’énergie nucléaire et améliorer durablement le quotidien des français.e.s en passant à un modèle respectueux de l’environnement et des humains, il faut sortir rapidement du nucléaire. Plutôt que de repenser notre modèle de société et nos modes d’approvisionnement, le gouvernement fait le choix de sacrifier notre avenir au profit des grands groupes industriels et cède une nouvelle fois aux lobbies.

Le Ministre de la Transition écologique a déclaré il y a plus d’une semaine qu’il se donnait un an pour voir s’il était utile. Le Ministre a aujourd’hui la preuve que les quelques coups de communication du gouvernement en matière d’écologie ne compenseront pas une politique volontariste en matière de transition énergétique. Les Jeunes Socialistes demandent la démission de Nicolas Hulot.