Interview d’Emmanuel Macron sur TF1 : Circulez, y’a rien à voir !

Ce soir à la télévision, interviewé en majesté au Palais de l’Elysée, Emmanuel Macron s’est entêté dans sa politique anti-sociale.
Emmanuel Macron assume une politique économique libérale de casse des droits sociaux, de précarité généralisée et de cadeaux faits aux plus riches avec la suppression de l’ISF. En qualifiant de « jalousie » l’aspiration à l’égalité, le Président de la République montre qu’il est bien le Président des riches.
Il revendique une vision dogmatique et quasi-réactionnaire de l’Ecole avec le « retour de l’évaluation « .
Il continue aussi de montrer sa méconnaissance des réalités et des aspirations des jeunes avec la sélection à l’université et aucune mesure pour permettre aux jeunes de conquérir leur autonomie et de voir leurs conditions de vie s’améliorer. Au contraire, le Président de le République se félicite de baisser les APL.
Dans le mépris dont il a fait sa marque de communication, Emmanuel Macron persiste, signe et rappelle son historique et ses attaques répétées contre les fonctionnaires, les syndicalistes, les plus pauvres… Cette pratique sarkozyste de la communication n’est pas digne d’un Président de la République qui doit rassembler et apaiser la société.
En résumé, Emmanuel Macron a maintenu et assumé son cap. Les Jeunes Socialistes assument donc leur cap et le maintiennent : une opposition résolue au gouvernement et à sa politique. Face au vieux libéralisme dogmatique qui forge la philosophie générale de l’action d’Emmanuel Marcon, les Jeunes Socialistes vont continuer à mener les combats de l’égalité, de la justice sociale, de la révolution écologique et d’un nouveau souffle démocratique.