For The Many, Not The Few !

Les Jeunes Socialistes expriment leur satisfaction au regard du bon score du Parti travailliste et de Jeremy Corbyn lors des élections générales du 8 juin dernier au Royaume-Uni. En obtenant 40 % des suffrages, soit un score historiquement élevé, Le Labour talonne le Parti conservateur de Theresa May, et il l’empêche de renforcer la majorité absolue dont elle disposait et qui n’est désormais qu’un lointain souvenirs. Les Jeunes Socialistes félicitent le Labour et l’ensemble de ses militant.e.s pour la campagne exceptionnelle qui a été menée et qui a permis à des millions de Britanniques de retrouver l’espoir.

Face au programme ultra-libéral des conservateurs, les Jeunes Socialistes saluent le choix du Parti travailliste britannique et de son leader Jeremy Corbyn de porter un projet résolument de gauche qui défend les services publics, la régulation de la finance et la redistribution des richesses. Ce résultat doit également permettre de combattre le « hard Brexit » demandé par les conservateurs ainsi que leur prise de position en faveur des contrats zéro-heure et de la sélection à l’université.

Enfin, la forte mobilisation de la jeunesse en faveur de la gauche est réjouissante. Elle a permis d’atteindre un taux de participation record et de faire pencher la balance vers la gauche dans de très nombreuses circonscriptions.

Les Jeunes Socialistes appellent la gauche française à tirer les conséquences de ce scrutin. Car au Royaume-Uni comme dans toute l’Europe, ce résultat en appelle d’autres. Il montre la nécessité pour la gauche d’assumer avec clarté ses revendications en faveur du progrès écologique et social, de faire le choix de l’opposition résolue au néolibéralisme plutôt que du soutien résigné à un gouvernement en place.

La percée du Labour ne démontre pas seulement qu’un projet résolu de transformation sociale n’entraîne pas la marginalisation de la sociale-démocratie, comme le répétaient les Cassandre et la droite. Elle prouve au contraire que moins d’un an après la déferlante réactionnaire du Brexit et le vote désillusionné des Anglais, malgré les déclinistes et les résignés, il est possible de redonner un espoir collectif. En France aussi, demain, les Jeunes Socialistes seront au premier rang pour reconstruire une gauche « For The Many, Not The Few » !