Déclaration des Jeunes Socialistes – Conseil national des 8 et 9 juillet 2017

Au terme d’une année électorale lors de laquelle les Jeunes Socialistes ont démontré leur détermination à transformer la société, l’heure est à la renaissance de la gauche.

Par son ampleur et sa nature, la défaite présidentielle et législative de 2017 est inédite et pose des questions vitales à toute la gauche et d’abord à la famille socialiste. Après un quinquennat marqué par de nombreuses difficultés, la gauche a été abandonnée par ses électeurs et remplacée dans les urnes par d’autres forces politiques. L’alliance des libéraux des deux rives et les réflexes de votes prétendument utiles ont permis à Emmanuel Macron d’être élu Président de la République. Cette élection par défaut, pour sauver la République du péril de l’extrême droite, confirmée par une victoire législative marquée par une abstention historique, a balayé la gauche. Nous ne nous résignons pas à la laisser disparaître.

Pour faire renaître la gauche et redonner aux socialistes la crédibilité nécessaire auprès de ses électeurs perdus, les Jeunes Socialistes appellent toute leur famille politique à s’inscrire sans ambiguïté dans une opposition résolue au pouvoir libéral et autoritaire qui gouverne notre pays. Nous serons au cœur du mouvement social pour combattre la casse du code du travail et toutes les attaques contre les solidarités et la justice sociale, convaincus que l’égalité est la condition de la liberté.

Au cœur de la famille socialiste et de toute la gauche, en toute autonomie, nous œuvrerons à faire renaître la gauche tant dans ses réflexions que dans ses combats concrets et quotidiens pour la justice sociale, l’égalité, l’écologie, la démocratie et l’Europe. Socialistes nous sommes, socialistes nous restons et resterons. Nous appelons comme d’autres à des états généraux de la gauche pour que s’affirment les orientations politiques desquelles pourront découler les synthèses préalables à un rassemblement complet, pluriel et majoritaire, en phase avec les aspirations de celles et ceux que nous voulons défendre.

Nous regrettons l’absence du Mouvement des Jeunes Socialistes et de ses représentants de la nouvelle direction collégiale. Nous appelons le Parti socialiste et ses représentants nouvellement élus à prendre en considération la voix de notre génération qui aspire à la gauche et à l’égalité et veut penser les grandes transitions écologiques, sociales et démocratiques qui sont devant nous.

Nous sommes la maison commune de tous les jeunes de ce pays qui veulent faire vivre les valeurs qui sont les nôtres, celles du socialisme, de la gauche et de l’écologie. La renaissance de la gauche nous impose également un renouvellement de nos pratiques et de nos modes de militantisme. Nous poursuivons notre travail de rénovation. Aucun sectarisme, aucune certitude péremptoire et aucune frontière artificielle ne saurait nous séparer les uns des autres. Nous serons la génération de la reconquête des cœurs et des esprits, celle qui fera renaître la gauche, au service de la transformation de la société.