Déclaration d’actualité – Conseil national des 21 et 22 octobre 2017

Les Jeunes Socialistes réuni.e.s en Conseil National les 21 et 22 octobre réaffirment leur opposition claire au gouvernement d’Emmanuel Macron. Elles et ils expriment et exprimeront cette opposition au cœur de la gauche, aux côtés du mouvement social et en lien avec toute la société engagée.

La politique injuste et inégalitaire du gouvernement, s’appuie sur les dogmes traditionnels de la droite libérale et conservatrice. Face à un gouvernement qui met en difficulté les collectivités territoriales, met à mal le logement social, et ne défend que les intérêts des plus riches, les Jeunes Socialistes engagent réflexions, travaux et campagnes pour rassembler et faire renaître une gauche écologiste, sociale, démocratique et européenne capable de répondre aux défis du monde qui vient et de le transformer pour changer la vie.

Les Jeunes Socialistes regrettent le vote à l’Assemblée nationale de la loi dite antiterroriste. Cette loi inscrit dans le droit commun les mesures liberticides et dangereuses de l’état d’urgence. En affaiblissant l’autorité judiciaire, en consacrant la surveillance généralisée ou encore en renforçant les dérives des contrôles au faciès, cette loi contrevient à l’engagement historique de la gauche, à nos principes, valeurs et combats portés avec d’autres depuis toujours.

Alors que le gouvernement s’attaque aux jeunes, en les précarisant, nous réaffirmons nos engagements pour l’autonomie et l’égalité.

Les Jeunes Socialistes s’opposeront avec détermination à toute forme de sélection à l’université. Nous défendrons le régime étudiant de la sécurité sociale, une école de l’égalité, un véritable droit au logement, un code du travail protecteur prenant en compte la souffrance des travailleurs et une véritable transition écologique à la hauteur des urgences. Nous proposerons des mesures ambitieuses pour la dignité, contre la pauvreté et pour donner aux jeunes les outils de leur émancipation.

Pour faire émerger une gauche européenne, nous proposerons à nos partenaires européens des initiatives pour porter à l’échelle du continent nos combats communs et réorienter la construction européenne pour plus de justice sociale et de démocratie. Dans un monde de conflits et de tensions nous réaffirmons notre internationalisme, notre souci du multilatéralisme et notre engagement pour la paix.
Face au sexisme qui frappe toutes les sphères de la société et toutes les générations, nous voulons agir sans relâche tant dans notre engagement féministe dans la société qu’au sein de notre mouvement. Le Mouvement des jeunes Socialistes prendra les décisions nécessaires pour prévenir et sanctionner tous les comportements sexistes, pour libérer la parole des femmes et permettre enfin qu’elles puissent s’engager et vivre leur engagement à égalité avec les hommes.