Demasquons le Front National, la nouvelle campagne des Jeunes Socialistes
Demasquons le Front National, la nouvelle campagne des Jeunes Socialistes
"C'est la nationalité française qui donne une priorité d'accès à l'emploi, aux logements sociaux " et aux aides sociales comme les allocations familiales. C’est la pierre angulaire du programme du Front National, notamment social et économique, et ce depuis les années 1980. Quelques arguments pour y voir plus clair…

Oups ! La préférence nationale nécessite de marcher sur les Droits de l’Homme…

Pour de nombreux juristes, la préférence nationale serait contraire à l’article 1 de la Constitution qui affirme que la République « assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion ». Ajoutons que les traités internationaux et la Charte Européenne des Droits de l’Homme qui protègent les droits humains seraient renégociés, voire supprimés par le FN pour pouvoir la mettre en place.

Les expériences passées : des échecs sanctionnés par la Justice française

En 1998, la maire FN de Vitrolles Catherine Mégret avait tenté de mettre en place une allocation de naissance de 5.000 francs, réservée aux seuls parents français ou de l'Union européenne. Trois mois plus tard, l'allocation était jugée illégale par le tribunal administratif de Marseille. En 2000, l'épouse de Bruno Mégret était condamnée pour discrimination raciale. La préférence nationale, une mesure irréalisable dans un Etat de droits, heureusement !

Avec le FN, la nationalité deviendrait un permis à points

Avec le FN, la naturalisation deviendrait un acte contractuel, le FN et Louis Alliot allant jusqu’à proposer une nationalité à points, sorte de permis probatoire. Faudra-t-il participer à un apéro saucisson-pinard pour gagner des points ? Le port du voile en ferait-il perdre à d’autres ? Le FN ne le précise malheureusement pas…

Les propositions du FN :

  • Logement social : « seules les personnes qui peuvent légitimement y prétendre pourront conserver » leur habitation. Les autres seront donc expulsés de chez eux ?
  • Minimum vieillesse : supprimé pour les étrangers qui ne vivent pas en France ou qui y on travaillé moins de 10 ans. Même s’ils ont cotisé et contribué au financement de ce système ?
  • Allocations familiales : « réservées aux familles dont un parent au moins est français ou européen »

Je m'engage près de chez moi


Je m'empare de la campagne

J'agis sur les réseaux sociaux