Baisse drastique des APL : les Jeunes Socialistes dénoncent un plan social contre les jeunes

Les Jeunes Socialistes s’opposent au rabotage des APL que le gouvernement d’Emmanuel Macron devrait appliquer dès la rentrée prochaine selon LCI. Plus de 800 000 étudiant.e.s bénéficient de ces aides personnalisées au logement. A l’heure où manquent 90 000 places dans les universités, la remise en cause des APL annonce un véritable plan social contre les jeunes.

Les coupes budgétaires induites par l’austérité violente que ce gouvernement met en place ne s’attaquent qu’aux pauvres. Où sont le « pragmatisme » et la « modernité » quand M. Philippe fait des économies de bouts de chandelle sur le dos des classes populaires, alors qu’il offre des milliards aux plus riches en baissant l’ISF ?

Non content de s’attaquer au porte-monnaie de millions de Français.es pour qui les APL constituent de petites bouffées d’oxygène, Emmanuel Macron a aussi évoqué à plusieurs reprises son souhait de ne pas étendre, ou pire de remettre en question l’encadrement des loyers. Il ouvre la porte à une spirale d’exclusion qui vise les plus précaires, et au premier chef desquels les jeunes.

Les Jeunes Socialistes se dressent contre toute diminution ou remise en cause des aides au logement, et appellent les parlementaires à les refuser. Ils appellent au contraire à l’instauration d’une allocation d’autonomie qui donne enfin à la jeunesse les moyens de son émancipation.

Les Jeunes Socialistes seront de toutes les mobilisations à venir contre l’austérité, et en particulier le 12 septembre aux côtés du mouvement social.