Projet de loi Egalité Citoyenneté : La droite sénatoriale contre la jeunesse

Le Sénat adoptait hier le projet de loi Egalité Citoyenneté, après l’avoir totalement dénaturé. Ce texte qui se voulait être une nouvelle étape de la priorité jeunesse, et comportait toute une série de mesures pour encourager et valoriser l’engagement, favoriser la mixité sociale et lutter plus efficacement contre les discriminations s’est vu totalement vidé de sa substance et comporte désormais des mesures profondément anti-jeunes. 

La droite sénatoriale a ainsi fait obstacle à de nombreuses mesures de progrès en s’opposant notamment à un amendement du gouvernement destiné à élargir le délit d’entrave à l’IVG aux sites Internet qui véhiculent des informations biaisées sur l’avortement, et à un amendement visant à rendre systématique la peine d’inéligibilité en cas de violences ou d’agression sexuelle. Seule proposition « innovante » de la droite sénatoriale,  la création de minijobs à l’allemande pour les 18-25 ans, des sous-contrats précaires comparables au CPE refusé massivement par les Français il y a plus de dix ans.

Par ailleurs, refusant d’instaurer un quota d’attribution de logements aux plus précaires, la droite a supprimé l’obligation de 25% de logements sociaux dans les communes urbaines témoignant ainsi une nouvelle fois de son mépris des plus démunis.

Les Jeunes Socialistes suivront attentivement les discussions de la commission mixte paritaire et continueront à défendre leurs propositions pour faire de ce texte une nouvelle étape décisive pour l’Egalité, de la lutte contre les discriminations, et pour que les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012, conformément à l’engagement du Président de la République.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.