Après « Ma commune sans migrants », le Front national de Marine Le Pen veut faire « Ma commune sans les pauvres ».

Les Jeunes Socialistes apportent leur soutien au Secours populaire menacé d’expulsion de ses locaux à Hayange par la municipalité Front national qui lui reprocherait de mener une « propagande pro-migrants ».

Le Secours populaire dérange l’extrême droite et ses obsessions racistes et haineuses, parce qu’il agit avec ses bénévoles pour la solidarité et la dignité des plus pauvres, sans distinguer parmi les origines de ceux qui sont dans la souffrance.

Les Jeunes Socialistes rappellent leur engagement contre le racisme et les discriminations dont les initiatives des élus du Front national, montrent qu’ils sont le coeur du projet politique de ce parti.

Marine Le Pen ne peut plus se permettre de prétendre impunément qu’elle défend les plus précaires, quand, dans les commune dont ses proches ont la charge, la chasse aux pauvres s’opère avec rage.

Les Jeunes Socialistes rappellent que leur pétition « Ma commune sans racistes » est toujours en ligne : http://www.jeunes-socialistes.fr/2016/09/petition-ma-commune-sans-racistes/

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.