Contre la discrimination des personnes en situation de pauvreté : la gauche agit !

Les Jeunes Socialistes saluent l’adoption définitive par l’Assemblée nationale de la proposition de loi du sénateur Yannick Vaugrenard visant à lutter contre la discrimination à raison de la précarité sociale. Nous sommes heureux que cette proposition portée depuis plusieurs mois par les Jeunes Socialistes, soit désormais inscrite dans la législation de notre pays.

Désormais, la pauvreté est reconnue comme un motif de discrimination, et la discrimination fondée sur la précarité sociale est légalement répréhensible. Des enfants qui se voient refuser l’accès à la cantine parce que les parents sont au chômage, des familles en situation de précarité sociale ne pouvant accéder à un logement car jugées comme  » risquées  » au regard de leurs ressources, ou essuyant des situations d’humiliation dans des cabinets de professionnels de santé refusant de prendre en charge des patients éligibles à la CMU, ou dans des espaces culturels… sont autant d’exemples de discriminations à raison de pauvreté auxquels il convenait d’apporter une réponse par la loi. Comme l’affirmait le sénateur Yannick Vaugrenard, cette mesure symbolique adresse un message fort à toutes celles et tous ceux, nombreux dans notre pays, qui se sentent mis de côté en raison de leur précarité.

Alors que chaque jour, les candidats à la primaire de la droite s’enlisent dans une lamentable « chasse aux pauvres » en multipliant les discours et les propositions visant à stigmatiser les personnes en situation de précarité et les allocataires de minimas sociaux, la gauche au pouvoir poursuit son action contre le fléau que constitue la pauvreté et la discrimination des plus précaires. Depuis 2012, beaucoup a été fait pour combattre la pauvreté, notamment à travers un plan pluriannuel ambitieux, ou avec la mise en place de la Prime d’activité. Là où la droite parle d’assistanat pour mieux culpabiliser les plus pauvres, la gauche démontre son attachement aux solidarités et à la justice sociale.

Avec beaucoup d’associations, les Jeunes Socialistes poursuivront leur engagement pour changer le regard porté par notre société sur la pauvreté et les personnes pauvres, et ne cesseront de réaffirmer avec force que c’est la pauvreté qu’il faut combattre, et non les pauvres.

Les Jeunes Socialistes continueront à faire des propositions pour combattre la pauvreté, pour que chacun puisse disposer de revenus permettant de vivre au dessus du seuil de pauvreté, pour ouvrir les minimas sociaux et la CMU aux jeunes de moins de 25 ans, pour généraliser l’encadrement des loyers ou encore pour renforcer les dispositifs de garantie de loyers.

Le 2 juillet prochain à Paris, au coté de nombreux responsables associatifs engagés contre les inégalités et les discriminations, les Jeunes Socialistes replaceront l’égalité au coeur du débat politique au moment où la droite cherche à entrainer le pays dans ses obsessions identitaires.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.