6 mois déjà !

Il y a six mois, nous clôturions notre congrès, un congrès inédit dans l’histoire des Jeunes Socialistes.

Inédit parce que l’horreur des attentats de novembre nous avait obligé à suspendre nos travaux et à nous retrouver un mois plus tard. Inédit parce que nous sortions d’élections régionales lors desquelles l’extrême-droite avait failli l’emporter dans plusieurs régions. Inédit parce que la période politique que nous vivions, et que nous vivons toujours est marquée par les doutes et un choc de convictions à l’intérieur même de la gauche et dans la famille socialiste.


6 mois déjà ! par mjstv

Nous avons su relever les défis que nous nous étions assignés, mais aussi ceux qui se sont présentés à nous et que nous n’avons pas souhaité.

Nous nous sommes rassemblés pour que chacune et chacun se sente utile au sein du Mouvement et puisse servir au mieux son engagement. Nous avons engagé un colossal travail de rénovation de nos règles démocratiques et de nos pratiques politiques. Nous avons maintenu un dialogue constant et constructif avec toute la gauche, pour porter la voix du rassemblement et de l’unité. Nous avons porté haut les valeurs de la gauche, à travers des campagnes de propositions, une dénonciation quotidienne des projets dangereux de la droite et de l’extrême droite, un soutien aux mesures de gauche pour la justice, l’égalité et la priorité jeunesse.

Mais nous avons aussi été capables de dire non, et de refuser des projets et des discours qui marquaient des ruptures et des contradictions avec notre histoire et nos engagements. Nous pouvons être fier-e-s d’avoir dit non à l’extension de la déchéance de nationalité et aux atteintes aux droits des salariés. C’est l’honneur des Jeunes Socialistes que d’avoir un temps d’avance, une lucidité et une sincérité sans faille pour porter nos convictions. Soyons fier-e-s de défendre l’idée que la gauche et le mouvement social ne peuvent s’opposer, d’affirmer que notre vocation c’est la conquête des droits nouveaux.

Beaucoup de combats nous attendent encore, pour mettre l’égalité au cœur du débat public alors que nos adversaires s’enferment dans la stigmatisation des plus faibles et dans les délires identitaires et réactionnaires. Notre transformation militante est en marche, il nous appartient de la poursuivre et de l’amplifier pour changer vraiment la politique et rénover la gauche.

Le Parti socialiste a décidé de l’organisation de primaires citoyennes pour désigner sa candidate ou son candidat à la prochaine élection présidentielle. Nous serons mobilisés pour faire de ce rendez-vous démocratique un moment utile à la gauche, à son rassemblement et à sa capacité à renouer avec les électeurs qui l’ont abandonnée.

Depuis six mois, comme depuis 23 ans, nous faisons la démonstration de notre utilité, pour la gauche et pour les jeunes. Nous avons encore beaucoup à dire, et à faire, ensemble ! Et cela commence le 2 juillet avec notre journée « Ma république, c’est l’égalité » !

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.