Les jeunes du FN montrent leur vrai visage de haine au Parlement européen.

A l’occasion des rencontres européennes de la jeunesse (EYE) au Parlement européen de Strasbourg, les jeunes du Front national ont décidé, comme c’est l’habitude de l’extrême droite depuis des décennies, de pratiquer la provocation la plus sordide.

Lors d’un atelier consacré à la question migratoire, ils ont scandé “on est chez nous” et ont hué les intervenants associatifs et politiques ainsi qu’un réfugié syrien. Il s’agit d’une attitude indigne qui montre que la démocratie n’est toujours pas dans la culture de l’extrême-droite.

Comme ils l’ont montré au cours de cet atelier, en réaffirmant par un vote en faveur de l’accueil des migrants en Europe, les jeunes européens ne sont pas à l’image de ces jeunes d’extrême-droite qui font honte à notre pays et à l’Europe. Pour les Jeunes Socialistes, l’Europe doit être changée, transformée radicalement pour plus de justice et de démocratie, pas abandonnée au profit du nationalisme porté par l’extrême-droite.

L’attitude indigne de ces militants d’extrême-droite nous invite à combattre encore et toujours l’extrême droite et tous ses relais. Ces jeunes, habités par des instincts xénophobes, racistes et réactionnaires, sont des adversaires des valeurs de la République et de l’idéal européen de paix et de progrès.

Les Jeunes Socialistes vont donc redoubler d’efforts, à travers la campagne “Ma République c’est l’égalité” qu’ils lanceront le 2 juillet prochain, pour mener l’indispensable bataille culturelle face aux obsédés de la question identitaire, du repli et de la haine.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.