Agressions et harcèlement sexuels : renforcer notre combat contre le sexisme

Suite aux révélations de France inter et Mediapart sur des accusations de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles qui auraient été commis par un vice-président de l’Assemblée nationale, les Jeunes Socialistes saluent le courage des femmes qui ont décidé de rompre le silence.

Nous nous félicitions de la demande qui a été faite par le President de l’Assemblée nationale à Denis Baupin de quitter sa responsabilité de vice-président, suivie par la démission de ce dernier.

C’est à la justice, si elle en a l’occasion, qu’il appartient désormais d’agir pour établir les faits. Nous portons tous une responsabilité : combattre le sexisme, qui est le préalable à de tels agissements et se manifeste dans toutes les sphères de la société.

Dans l’engagement politique, des attitudes inacceptables et des représentations sexistes persistent et doivent être éradiquées. C’est le sens du travail que mènent les Jeunes Socialistes au sein de leur mouvement, pour permettre l’égalité entre les femmes et les hommes, tant dans les responsabilités que dans les différents temps de l’engagement militant. Le féminisme constitue l’identité de la gauche.

La réalité du sexisme dans notre société prouve que ces combats pour les droits des femmes et l’égalité sont toujours aussi indispensables. Nous saluons l’action menée depuis 2012 par le gouvernement sur ces sujets, et notamment les dernières initiatives pour combattre le harcèlement et libérer la parole des victimes.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.