Pour une solution Internationale au Haut-Karabagh

Dans la nuit du 1er au 2 Avril, les Forces militaires de l’Azerbaïdjan, ont lancé une attaque d’une rare violence sur la région séparatiste du Haut-Karabakh. Les affrontements ont causé plus d’une trentaine de morts. Cette attaque ne peut constituer qu’un acte d’agression délibéré de la part du Gouvernement Azéri qui cherche à briser depuis plusieurs années le statut- quo de cette région.

Région historiquement arménienne, le Haut Karabakh est rattachée le 4 juillet 1921 à l’Azerbaïdjan. Suite à l’effondrement de l’URSS, une guerre éclate dans cette région peuplée à 80 % d’Arméniens. Le 16 mai 1994, après six ans de combats, un cessez-le-feu est décidé mettant fin à un conflit ayant causé 17 000 morts, 55 000 blessés et 1 million de réfugiés; un drame humain qui montre le potentiel meurtrier d’un renouvellement des hostilités dans la région.

La recrudescence des tensions que connait actuellement la région n’est pas étrangère au conflit syrien, est n’est qu’une juxtaposition de l’opposition croissante entre la Russie et la Turquie. Le Haut-Karabagh et ses habitants ne doivent pas être les victimes collatérales des ambitions impérialistes turques et russes.

Nous nous joignons à l’appel à la paix lancé par le Président de la République, et appelons à une cessation immédiate des hostilités dans la région. En outre, nous estimons que la reprise des négociations engagées en 1994 par le groupe de Minsk doit reprendre et parvenir à faire respecter le droit à l’autodétermination du peuple du Haut-Karabagh.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.