Rapport du Défenseur des droits : une France malade de ses inégalités et des discriminations

Les Jeunes Socialistes s’alarment du constat dressé par le rapport du Défenseur des droits au sujet des inégalités et des discriminations en 2015. 

Ce rapport témoigne de la pluralité d’inégalités touchant nos concitoyen-ne-s, et aux situations humiliantes auxquelles elles les conduisent. Inégalité d’accès à un service public de qualité en fonction du lieu de vie et notamment l’école, différences de traitement d’enfants de chômeurs parfois privés de cantine, inégalités d’accès au numérique avec un recensement de 6 millions de précaires numériques à l’heure où une majorité de démarches administratives se font en ligne, contrôles au faciès… Tel est le bilan de l’année 2015. 

Pire, le rapport du Défenseur des droits souligne de nombreuses failles dans les dispositifs existants censés remédier à ces situations. À titre d’exemple, 45% des plaintes ayant trait aux carences du service public concernent les droits sociaux (retraite, aide médicale, chômage, etc) dont les bénéficiaires se voient parfois priver pendant plusieurs mois, alors qu’ils constituent souvent pour eux la seule source de revenus. 

Cette situation intolérable fragilise tous les jours un peu plus notre cohésion sociale et notre modèle républicain qui reste pour beaucoup de nos concitoyen-ne-s un concept abstrait. 

C’est pourquoi les Jeunes Socialistes mèneront dès la fin du mois de février une campagne dans toute la France pour donner du sens aux valeurs de la République et proposer des mesures concrètes. Invoquer la République ne suffit plus, nous voulons qu’elle soit éprouvée dans la vie quotidienne de chacune te de chacun.  

Par ailleurs, nous poursuivrons notre travail de militantisme législatif, notamment à l’occasion de l’examen du projet de loi « Égalité et citoyenneté », pour faire avancer l’égalité et conquérir de nouveaux droits pour les jeunes. 

C’est sur tous ces sujets que se joue la crédibilité de la parole politique et notamment de celle de la gauche. Réduire les inégalités et mettre fin aux discriminations doivent être les priorités de l’action de la gauche au pouvoir, car l’égalité est la condition de la liberté et continue à l’apaisement de la société. 

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.