Le Gouvernement doit entendre la mobilisation contre la loi travail.

Les Jeunes Socialistes se félicitent de la mobilisation contre le projet de réforme du droit du travail, qui s’est manifestée par une vague massive de signatures de pétitions, mais aussi par la réunion de l’intersyndicale et la demande conjointe de neuf organisations du retrait du plafonnement des indemnités prud’homales. Ce plafonnement s’apparente à une incitation à licencier sans risque, puisqu’il permet d’en anticiper le coût pour l’employeur.

Les Jeunes Socialistes ont toujours été au coeur du mouvement social et considèrent que la gauche au pouvoir ne peut pas se couper de la société engagée et de ceux qui ont fait sa victoire de 2012. Voilà pourquoi ils s’inscriront dans les mobilisations contre cette réforme qui contrevient à l’histoire et à l’identité de la gauche, parce qu’elle elle est inspirée par une conception libérale de l’économie, et sera inefficace dans la lutte contre le chômage car facilitant les licenciements.

Pire, cette réforme si elle était adoptée marquerait une régression considérable pour la protection des salariés et fragiliserait les jeunes.

Les Jeunes Socialistes s’exprimeront à nouveau dans les prochains jours sur ce projet de réforme et définiront collectivement les modalités de leur mobilisation au côté de toute la jeune gauche et du mouvement social. Ils invitent le gouvernement à entendre et à comprendre la mobilisation naissante dans le pays et à retirer son projet. La gauche a d’autres combats à mener avant la fin du quinquennat, pour protéger les salariés des nouvelles souffrances au travail, pour permettre aux jeunes de conquérir leur autonomie, ou encore pour lutter contre la pauvreté et les discriminations.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.