Actes antimusulmans et antisémites : nous en appelons à un sursaut républicain

Le ministre de l’Intérieur a annoncé hier soir que les actes antimusulmans ont triplé en 2015. Cette révélation doit alerter toutes les consciences républicaines et singulièrement la gauche au pouvoir.

Aujourd’hui, dans notre pays, des millions de femmes et d’hommes souffrent de discriminations, de stigmatisations et de violences symboliques ou réelles en raison de leur confession.

Le climat de tension dans lequel se trouve la société, la dédiabolisation du Front national et la légitimation des discours de l’extrême droite dans le débat public sont des facteurs essentiels de cette augmentation considérable.

C’est sur cette tension que prospèrent les tenants de la haine. C’est là que se constitue une partie du terreau des dérives que nous connaissons, notamment chez de nombreux jeunes influencés par des discours simplificateurs et toxiques.

Militants de l’égalité, de la justice, et de la dignité des individus, nous refusons de nous résigner à accepter une telle situation.

Suite aux évènements survenus en Corse en décembre, nous ne pouvons plus ignorer l’importance de ces phénomènes et la peur qu’ils suscitent chez beaucoup de Français, musulmans ou non.

Il ressort également des annonces du ministre que les actes antisémites connaissent des niveaux encore trop élevés malgré une baisse infime. Nous devons accentuer notre vigilance et ne pas relâcher le combat contre l’antisémitisme et ceux qui l’expriment.

Nous demandons au Gouvernement de renforcer les mesures de fermeté à l’égard de tous les actes racistes, antisémites, islamophobes, sexistes ou homophobes. Le droit nous le dit déjà, ces comportements ne relèvent pas de la liberté d’opinion mais sont des délits condamnables.

Nous en appelons à l’intelligence collective et à la raison dans notre République, pour que cessent les débats nauséabonds sur l’islam, qui dérivent et deviennent des tribunes ouvertes pour la pensée réactionnaire. Nous en appelons à l’apaisement d’une société trop divisée, et dans laquelle est agitée la peur d’une “guerre des civilisations”, fantasme importé des néoconservateurs américains de l’ère Bush.

La place démesurée de la question identitaire dans le débat public amène aujourd’hui beaucoup de nos représentants à galvauder le concept de laïcité, à défendre une vision essentialiste des religions et à promouvoir une approche ethnique de la société. Cela renforce le communautarisme et ne permet pas le rassemblement de la société autour des valeurs communes et fondamentales de la République.

Nous réaffirmons à cette occasion notre soutien à l’observatoire de la laïcité et à son président, Jean-Louis Bianco, qui mène un travail rigoureux, apaisé et déterminé pour faire vivre la laïcité et l’expliquer, notamment aux jeunes de France.

Face aux divisions et aux amalgames dangereux, nous appelons à l’obsession de l’égalité, valeur cardinale de la République.

L’égalité est la condition de la liberté. Sans une lutte acharnée contre les discriminations, la République est vide de sens et incapable de susciter l’adhésion à ses valeurs.

Nous mènerons campagne dans les prochains mois, pour donner tout leur sens aux valeurs qui sont pour nous la seule boussole de la République : liberté, égalité, fraternité. Nous ferons donc des propositions pour rendre ces valeurs concrètes dans la vie quotidienne de chacune et de chacun.

La République du concret et de l’apaisement a besoin pour exister de politiques ambitieuses et justes, pour le logement, la santé, l’emploi et la formation, la culture, la lutte contre la reproduction sociale à l’école, le combat contre la pauvreté, les inégalités et les discriminations, l’autonomie des jeunes, les droits des femmes, la protection des salariés ou encore un modèle de développement qui préserve l’environnement et la dignité des individus…

Tous ces combats sont les nôtres et nous invitons les jeunes de France qui les partagent à nous rejoindre pour transformer la société.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.