« Territoires zéro chômeur de longue durée » : Soutien à la loi

Les Jeunes Socialistes soutiennent l’adoption de la proposition de loi « Territoires zéro chômeur de longue durée » déposée par le Député Grandguillaume, ainsi que sa mise en place dans l’ensemble des territoires.

Valoriser l’embauche plutôt que le profit

Cette proposition de loi, initiée par ATD Quart Monde, rejoint par Emmaüs France, la FNARS, le Pacte Civique et le Secours Catholique, fait d’abord le constat qu’une majeure partie de la population peine à obtenir un emploi et à vivre dignement.
Dans le même temps, le chômage de masse prive durablement plusieurs millions de personnes d’emplois, voire les contraint à accepter des emplois précaires dans des conditions qui ne permettent pas la dignité.
Cependant, si les emplois manquent, ce n’est pas le travail qui manque. Il existe une multitude de besoins non satisfaits et de travaux utiles à la société qui aujourd’hui ne sont pas ou plus réalisés, simplement parce qu’ils ne sont que partiellement solvables et donc « insuffisamment lucratifs » pour le marché classique.
Représentant une grande diversité sociale et culturelle, de nombreux chômeurs de longue durée ont des compétences, mais sont exclus par un système économique qui considère qu’en dessous d’un certain seuil de productivité ils ne sont pas employables, faute d’être suffisamment « rentables ».
Cette proposition de loi, c’est l’assurance pour des milliers de personnes d’obtenir un emploi au SMIC à temps plein s’ils le souhaitent, et de bonnes conditions de travail. Actifs au sein de la société, ils seront mieux considérés par leurs futurs employeurs et par leur environnement qu’en étant « très éloignés de l’emploi », et le territoire y gagnera en dynamisme économique et en « mieux-être » social. Il s’agit donc de réaliser un investissement économique et social.

Un CDI adapté aux compétences et rémunéré au SMIC

À l’échelle du territoire (commune, intercommunalité, quartier), il s’agit de proposer à toutes les personnes privées durablement d’emploi et qui le souhaitent, un emploi en contrat à durée indéterminée rémunéré au niveau du SMIC, adapté à leurs compétences.
Le projet repose sur la création et le financement d’emplois nouveaux à proportion des besoins de la population (plutôt que sur le seul soutien à l’accès aux emplois existants qui montre aujourd’hui ses limites face à la pénurie d’emplois).
Le territoire se structurera autour d’entreprises conventionnées – à créer ou existantes – à but d’emploi et non lucratives qui auront pour objectif premier la création d’emplois à hauteur des besoins du territoire. Leur démarche sera à l’inverse et par conséquent complémentaire des entreprises « classiques » : à partir des compétences et souhaits de toutes les personnes concernées, sans sélection, les entrepreneurs rechercheront, parmi l’ensemble des travaux utiles répondant aux besoins des divers acteurs du territoire (habitants, entreprises, institutions…), les travaux qui correspondront aux savoir-faire de celles-ci.

Les Jeunes Socialistes soutiennent l’adoption de la proposition de loi « Territoires zéro chômeur de longue durée » ainsi que sa mise en place dans l’ensemble des territoires. Cette démarche fait suite à la rencontre il y a quelques semaines, avec Laurent Grandguillaume à Limoges pour une réunion citoyenne organisée par les Jeunes Socialistes de la Haute-Vienne sur le thème : « Territoires zéro chômeur de longue durée : de l’utopie à la réalité ».

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.