Les régions de gauche, au cœur de la lutte contre le changement climatique

Alors que la Conférence climat – COP 21 s’ouvre à Paris, les Jeunes Socialistes tiennent à rappeler l’action des régions de gauche, ambitieuses et justes en matière de transition écologique.

En effet, les régions de gauche dépassent les objectifs planétaires, européens et même nationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre, via les Plan Climat-énergie Territoriaux, les Agenda 21, les Schémas régionaux Air-Climat-Energie. C’est pourquoi, le gouvernement aux côtés des parlementaires, ont désormais renforcé cette compétence environnementale en confiant à la Région des missions sur les transports, l’énergie, l’aménagement, la lutte contre le changement climatique et la pollution de l’air, de la protection et restauration de la biodiversité ainsi que de la prévention et gestion des déchets.

Comme en Languedoc-Roussillon, les régions de gauche sont l’avant-garde de la lutte contre le réchauffement climatique, en facilitant l’accès aux TER (trajet à 1€), favorisant ainsi le transport collectif et la mobilité plutôt que la voiture individuelle. En Nord-Pas-de-Calais, la région innove en coopération avec Jeremy Rifkin, penseur de la IVème Révolution industrielle, pour devenir l’une des plus efficaces du monde. À l’horizon 2050, cette région aura réduit de 60% sa consommation énergétique et divisé par quatre ses émissions de gaz à effet de serre, avec 200 milliards d’euros investis et 165.000 emplois nets créés. La Basse-Normandie est aujourd’hui la 1ère région dans les énergies marines renouvelables, tandis que la Région Midi-Pyrénées a mis en place un dispositif unique en Europe de prêts pour faire sortir de terre davantage de projets de production d’énergie renouvelables et de rénovation énergétique des bâtiments.

Si la lutte contre le changement climatique reste longue, les listes socialistes regorgent d’idées pour accélérer la transition énergétique sur l’ensemble des territoires. En Bretagne, Jean-Yves Le Drian s’engage à renforcer « les nouvelles économies » dans les nouvelles technologies, l’alimentation, le maritime, les énergies renouvelables, les véhicules électriques, pour sortir la région de la crise agricole et agroalimentaire. En Région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay propose de soutenir plus fortement l’investissement dans les énergies renouvelables comme en Auvergne-Rhône-Alpes, où Jean-Jacques Queyranne garantit une région sans OGM, sans gaz de schiste et même à énergie positive avec le développement des énergies renouvelables et des circuits courts. Christophe Castaner en PACA, région française à la biodiversité la plus riche, première région française pour la production d’énergie solaire thermique et deuxième pour le solaire photovoltaïque, s’engage pour une région sans gaz de schiste et conditionnera les aides régionales à des critères de développement durable. En Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, Jean-Pierre Masseret s’engage propose la gratuité des transports scolaires pour réduire l’empreinte énergétique et soulager le pouvoir d’achat des familles. Alain Rousset, tête de liste pour la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente, souhaite améliorer les axes routiers régionaux prioritaires et l’intermodalité avec des offres de transports alternatives (covoiturage, bus et vélos), et créer 20 000 nouveaux emplois dans les métiers de l’environnement.

Bien d’autres exemples existent et sont menés par la gauche au pouvoir dans nos régions. Pendant ce temps là, le FN patauge. Dans le document-bilan qui vante la gestion des communes passées au FN, intitulé « 6 mois promesses tenues », aucun passage ne figure sur le sujet. Marine Le Pen nie le rôle crucial des territoires locaux dans la transition énergétique, en répétant « sujet mondial, solutions nationales ».

Pas de doute, voter socialiste les 6 et 13 décembre prochains, c’est accélérer la transition écologique pour limiter le changement climatique et préserver notre avenir commun !

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.