Dimanche, je vote !

Dimanche dernier, lors du premier tour des élections régionales, 7 jeunes sur 10 ont fait le choix de ne pas voter.

Il s’agit là d’un nouveau signal fort de la défiance des jeunes à l’égard du politique. Trop nombreux sont ceux qui pensent que la politique, et par voie de conséquence la gauche, ne peuvent rien changer de leur quotidien ni de notre destin collectif. Dans les mois qui viennent, les Jeunes Socialistes continueront à réfléchir, débattre et militer pour une gauche qui assume ses valeurs, qui se renouvelle et se rassemble pour transformer la société.

De cette défiance naît le sentiment chez beaucoup que seule l’extrême droite incarne une alternative. Ses idées progressent et s’enracinent dans la société. Là encore, les Jeunes Socialistes ne baisseront pas les bras et démasqueront le FN, parti dangereux et adversaire résolu des valeurs de la république et de la démocratie. Nous nous battrons aussi pour des politiques qui démontrent que la différence entre la gauche et la droite est réelle, et que la gauche peut changer la vie.

Mais Dimanche, l’heure est au choix, concret et immédiat.

Dimanche, le choix que nous avons à faire est majeur. Il l’est pour nos régions et singulièrement pour les jeunes, qui sont les premiers bénéficiaires des politiques menées par les Conseils régionaux pour la formation, l’emploi, les transports, la culture ou encore la transition écologique.

Dans une majorité de régions, la gauche rassemblée est en situation de l’emporter et de préserver des politiques de solidarité qui permettent l’égalité et donnent à chacun les moyens de s’émanciper.

Dans toutes ces régions, nous devons nous mobiliser lors de ces dernières heures de campagne pour faire gagner la gauche.

Dans de nombreuses régions, le Front national est arrivé en tête du premier tour et menace de l’emporter dimanche si nous ne nous mobilisons pas.

Il s’agirait là d’un désastre, tant pour ces régions, qui se verraient purgées des politiques justes et ambitieuses mises en place par les exécutifs de gauche, mais aussi pour les valeurs de la République. Pour les droits des femmes, pour l’égalité entre tous les citoyens, pour la solidarité et la fraternité, pour la culture et la création, une politique régionale menée par le Front national serait un désastre.

En gagnant des régions, le Front national se verrait politiquement renforcé à l’approche des élections de 2017 et pourrait légitimer son discours de haine, de stigmatisation et de discrimination. Dans la bataille culturelle et politique que nous menons contre l’extrême droite, il s’agirait d’une défaite sans précédent.

Voilà pourquoi les Jeunes Socialistes appellent à faire barrage à l’extrême droite et à se saisir des bulletins de vote, même quand ils s’agit de ceux de nos adversaires, qui permettent de vaincre le Front national. C’est au réflexe républicain et au sursaut que nous en appelons. Nous avons toujours refusé la compromission avec la droite dont nous ne partageons ni les idées, ni les propositions.

Il est question ce dimanche de faire face à la menace et de préserver les valeurs de la République. Contrairement à la droite, nous prenons nos responsabilités, même lorsqu’elles impliquent des sacrifices. Nous n’oublierons rien des leçons de ces élections et nous porterons une parole forte dans les jours à venir. Mais l’urgence est à la sauvegarde de nos valeurs face à l’extrême droite.

Dimanche, votons !

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.