La reconstitution des ligues dissoutes de l’extrême droite soutenue par Jean-Marie Le Pen : pas de laxisme pour les héritiers du fascisme !

Les Jeunes Socialistes s’insurgent de la tenue, ce week-end, d’un congrès réunissant des militants de deux ligues d’extrême droite dont la dissolution avait pourtant été prononcée par le gouvernement suite à l’assassinat de Clément Méric.

Il n’est pas admissible qu’en 2015, nous tolérions des rassemblements pétainistes dans lesquels on fait ouvertement l’apologie de la déportation des juifs, des Français naturalisés ou encore des personnes homosexuelles. Ces propos, tenus par des personnes bénéficiant du soutien de Jean-Marie Le Pen, ne relèvent pas de la liberté d’expression. Il s’agit de délits. Les Jeunes Socialistes en appellent au gouvernement et à la justice pour donner les suites judiciaires qui s’imposent face à cette violation manifeste de la loi.

Ils rappellent que ces groupuscules violents, antisémites, islamophobes et homophobes constituent la base arrière du Front National dont le masque ne doit pas nous tromper : Jean-Marie Lepen soutient ces vichystes comme il soutient la liste FN en PACA.

Le Front national, héritier historique de la collaboration, est aujourd’hui étonnamment silencieux. L’entreprise de dédiabolisation touche là à ses limites : malgré le toilettage de façade, la grande famille de l’extrême droite continue à entretenir ses réseaux factieux et ultra-violents.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.