Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes : le gouvernement agit !

À l’occasion de ce 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, les Jeunes Socialistes saluent la campagne lancée par le gouvernement sous l’égide de Marisol Touraine et de Pascale Boistard, alors qu’une femme meurt tous les 2,7 jours à cause de violences commises par son compagnon.
Des femmes subissent au quotidien des agressions verbales, sexuelles, physiques pouvant entrainer leur mort, au seul motif qu’elles sont des femmes. Ces agressions sont la marque d’une domination masculine qui doit être déconstruite et condamnée sans relâche.

Depuis 2012, la gauche au pouvoir renforce la lutte contre les violences faites aux femmes. Les Jeunes Socialistes félicitent les mesures concrètes, comme le numéro national de référence (3919) mis en service depuis le 1er janvier 2014, le soutien renforcé aux associations dans la durée, la généralisation du dépôt de plainte plutôt que le recours aux « mains courantes », l’amélioration de l’accompagnement des femmes victimes de violences notamment la formation des policier-e-s, ou encore l’éviction du conjoint violent du domicile. Ces mesures favorisent la dénonciation des violences et qu’aucune des violences déclarées ne reste sans réponse pénale, sanitaire et sociale.

De plus, la lutte contre ces violences est menée dans toutes les sphères de la société par une action durable de sensibilisation à l’égalité femme-homme dès le plus jeune âge, pour déconstruire les stéréotypes genrés inspirant des comportements sexistes qui conduisent à ces violences.

Les Jeunes Socialistes saluent l’action du gouvernement en matière de droits des femmes depuis 2012 : loi contre le harcèlement sexuel,  loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel, ou encore plan national de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun, qui place l’égalité au cœur du quinquennat.

Pour amplifier la réduction des inégalités entre les femmes et les hommes, les Jeunes Socialistes demandent l’accélération des plans pour l’égalité salariale entre les femmes et les hommes, la parité partout, ou encore un renforcement de la lutte contre les stéréotypes genrés dans les médias et les entreprises.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.