500 000 étudiant-e-s privés d’APL ?

Suite à l’adoption de deux amendements en commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale pour supprimer une partie des APL à certains étudiants, les Jeunes Socialistes se mobilisent contre tout recul des conditions d’existence des jeunes.

Alors qu’un pauvre sur deux a moins de 30 ans, mercredi prochain, l’ensemble des député-e-s seront amenés à se prononcer sur un rabotage des Aides personnalisées au logement qui affecterait plus de 500 000 jeunes. Durcir les conditions d’obtention d’une aide sociale et la définir en fonction des revenus des parents, constituerait un recul en matière d’autonomie des jeunes.

Les jeunes ne sauraient comprendre pourquoi la Priorité Jeunesse serait sacrifiée à hauteur de 185 millions d’euros en 2016 et 274 millions d’euros en 2017. Aux petites économies proposées dans le but de réduire le déficit, les Jeunes Socialistes préféreraient une grande réflexion sur la refonte du système d’aides sociales pour permettre à chaque jeune d’être autonome et libre de ses choix, par exemple avec la mise en place d’une allocation d’autonomie, universelle et individualisée.

Les Jeunes Socialistes font confiance au gouvernement pour clarifier sa position face à ces deux amendements dangereux et appellent les parlementaires à les refuser lors de leur examen en plénière mercredi 4 novembre.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.