Priorité jeunesse : Encadrer le nombre de stagiaires pour limiter les abus, c’est fait !

Un an après l’adoption de la proposition de loi encadrant les stages, les Jeunes Socialistes se félicitent de l’adoption du décret d’application qui précise le nombre de stagiaires que pourront accueillir les entreprises et administrations en fonction du nombre de leur nombre de salariés.

Il s’agit ainsi de limiter les possibilités d’abus de certains employeurs qui utilisent les stages comme emplois déguisés, afin d’assurer leur activité. C’est ce que révélait le collectif Génération Précaire lors d’une action coup de poing à « My Little Paris » en avril dernier, qui employait 40% de stagiaires !

Désormais, pour les entreprises plus de vingt salariés, le nombre de stagiaires ne pourra excéder 15% de leur effectif, tandis que celles de moins de 20 salariés ne pourront accueillir au maximum que trois stagiaires.

Ce texte précise également qu’un salarié ne pourra pas désormais être simultanément le tuteur de seulement 3 stagiaires, et permet ainsi d’améliorer le rôle pédagogique du stage.

Ces mesures permettront de lutter efficacement contre le bizutage social dont font l’objet les jeunes, trop souvent utilisés comme variable d’ajustement à travers des stages sous payés.

Aussi, les Jeunes Socialistes saluent ces nouvelles avancées sociales qui doivent en appeler d’autres : la rémunération dès le premier jour de stage, la rémunération au minimum de 50% du SMIC, ou encore la validation d’un trimestre de retraite pour un trimestre en entreprise suite à une première prise en compte des stages dans la validation des droits à la retraite.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.