Taux de pauvreté en baisse depuis l’arrivée de la gauche au pouvoir : amplifions la réduction des inégalités !

Selon un rapport de l’INSEE, les inégalités ont diminué depuis l’arrivée de la gauche au pouvoir, grâce à l’arrêt des avantages fiscaux accordés aux plus riches par Nicolas Sarkozy et l’augmentation de certaines aides sociales.

Les revenus du patrimoine ont baissé et les plus aisés ont également, plus que les autres, été la cible des hausses d’impôts, dans un souci de redistribution et de justice sociale. Parallèlement, la revalorisation du RSA et de l’allocation logement ont permis de relever légèrement le niveau de vie de plus de 8,6 millions de personnes. Ce rapport démontre que là où la gauche décide de réduire les inégalités, elle peut y parvenir.

Si cette avancée renverse la tendance constante au creusement des inégalités, les Jeunes Socialistes veulent aller plus loin. Les inégalités sont encore trop fortes dans notre société.

Les Jeunes Socialistes réaffirment la nécessité d’augmenter les minimas sociaux, afin qu’ils atteignent le niveau du seuil de pauvreté. Une augmentation du SMIC et des bas salaires permettrait d’améliorer durablement le quotidien des foyers les plus pauvres.

Alors qu’un pauvre sur deux est âgé de moins de 30 ans, les Jeunes Socialistes militent, après avoir soutenu la mise en oeuvre de la Prime d’activité, pour l’extension du RSA socle aux moins de 25 ans et une allocation d’autonomie, universelle et individualisée pour tous les jeunes en formation et en insertion. Les jeunes sont en effet la catégorie d’âge la plus touchée par la pauvreté et ils n’ont pourtant pas droit aux minimas sociaux. Afin de limiter le taux de non recours aux aides sociales, les Jeunes Socialistes demandent l’automaticité du versement de ces prestations.

Pour financer ces mesures, une réforme fiscale doit être mise en place pour renforcer la progressivité de l’impôt, et donc la justice sociale. Cela peut s’illustrer par la fusion de l’impôt sur le revenu et de la CSG, la hausse de la taxation du patrimoine et des successions, ou encore la réforme de l’impôt sur les sociétés.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.