TAFTA : les Jeunes Socialistes souhaitent également l’arrêt des négociations

Les Jeunes Socialistes soutiennent la déclaration de Matthias Fekl, Secrétaire d’État au Commerce extérieur, dans les colonnes du journal Sud Ouest ce matin, indiquant que la France envisage toutes les options y compris l’arrêt pur et simple des négociations transatlantiques.

Cette annonce vient répondre à la mobilisation de la société civile contre TAFTA, avec presque 3 millions de signatures centralisées dans une pétition européenne à laquelle participent les Jeunes Socialistes.

Comme le dit Matthias Fekl, les négociations se déroulent toujours « dans un manque total de transparence et dans une grande opacité, ce qui pose un problème démocratique ». Depuis plus de deux ans, les Jeunes Socialistes demandent que les parlementaires européens et les citoyens puissent avoir accès à l’ensemble des négociations dans un souci de transparence.

De la même façon, les Jeunes Socialistes militent contre la privatisation de la justice et l’atteinte à son indépendance que représentent les tribunaux d’arbitrage privé.

L’harmonisation des normes ne doit en aucun cas être synonyme de baisse de qualité des marchandises produites et importées. Matthias Fekl a raison, les négociations doivent être mutuellement bénéfiques pour les entreprises ainsi que l’agriculture de qualité, les citoyens et l’environnement.

Les Jeunes Socialistes rappellent leur opposition à ce Traité de libre-échange, et demandent une nouvelle fois, l’arrêt total de ces négociations.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.