Allocation de rentrée scolaire : la droite s’acharne encore contre les pauvres.

Comme lors de chaque rentrée scolaire depuis sept ans, le député LR Edouard Courtial se fait une publicité à bon compte, en voulant traquer et stigmatiser les familles pauvres qui, selon lui, « achètent des téléviseurs avec l’allocation de rentrée scolaire ».

A entendre les déclarations de la droite, les pauvres seraient des assistes fainéants, des fraudeurs au RSA et au chômage, et aujourd’hui ils abuseraient de l’allocation de rentrée scolaire au détriment du bien être de leurs enfants.

Dans quel monde vit le député Courtial ? Sans doute dans un monde où les fournitures de rentrée ne coûtent rien et où on ne sait pas ce que représente le fait de sans cesse devoir compter pour pouvoir manger. Sans-doute est-ce le monde où Isabelle Balkany allait « à l’école en Rolls », mais pas celui dans lequel vivent les Français.

La droite ignore t-elle que selon l’UNICEF un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté en France? Les parents de ces trois millions d’enfants apprécieront les propos du député Courtial.

L’obsession d’Edouard Courtial et de son parti, à s’acharner sur les plus pauvres et la solidarité qui leur permet de subvenir à leurs besoins, est indécente. Quel contraste avec la complaisance de cette même droite vis-à-vis des bénéficiaires du bouclier fiscal de Sarkozy dont il était le ministre.

Les Jeunes Socialistes se réjouissent que des procédures de simplification permettent aux familles concernées de bénéficier plus facilement de l’allocation de rentrée scolaire. Ils considèrent, à l’inverse de la droite, que cette aide doit être augmentée et versée à davantage de familles.

Les Jeunes Socialistes continueront à militer pour que chacun puisse vivre dignement et pour que cesse l’intolérable discrimination des plus pauvres, taxés d’assistés par des élus qui veulent prendre la lumière.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.