Harcèlement : Stop au sexisme dans les transports !

Aujourd’hui, le gouvernement lance un plan de lutte contre le harcèlement dans les transports. Pascale Boistard, Secrétaire d’État aux Droits des femmes l’a affirmé « Dorénavant, il n’y aura plus de tolérance, plus d’indifférence, plus d’yeux fermés ». Les Jeunes Socialistes saluent la mise en place de ce dispositif trois mois après l’avis du Haut conseil à l’égalité femmes hommes qui avait estimé que 100% des femmes avaient déjà été victimes de harcèlement sexiste ou de violences sexuelles dans les transports.

Le harcèlement ne peut plus être toléré et doit être dénoncé. Se faire aborder, insulter et violenter est devenu une réalité quotidienne des femmes, mais n’en demeure pas moins inacceptable. Le harcèlement et les violences sexistes sont punis par la loi, mais peu de victimes portent plainte. C’est pourquoi la prévention et la sensibilisation doivent amener à une prise de conscience des victimes, des harceleurs et des témoins.

Grâce au plan de lutte contre le harcèlement, les victimes seront mieux accompagnées. Un numéro direct permettra à chacun de signaler aux forces de l’ordre, en temps réel, une agression. Les agents et conducteurs de transports seront également formés pour prévenir et répondre à ces violences. L’expérimentation d’arrêts à la demande des bus la nuit et de marches pour identifier les lieux où les femmes se sentent davantage vulnérables sont des dispositifs à valoriser, pour identifier ces situations et y remettre un climat d’égalité et de sérénité.

Parallèlement, des mesures pour changer les comportements sont également mises en place. Les publicités sexistes n’auront plus leur place dans les transports en communs, mais les Jeunes Socialistes souhaitent qu’elles soient supprimées au-delà, dans l’ensemble de l’espace public. Pour lutter contre la banalisation de ces actes, une campagne pour communiquer sur les droits et moyens d’actions des victimes et des témoins est essentielle.

Au-delà des transports, il faut s’attaquer fermement aux violences quotidiennes que vivent trop de femmes, par leur mari, un proche ou un inconnu partout et tout le temps (cybersexisme, harcèlement de rue ou sur internet, viols, agressions…). Les Jeunes Socialistes saluent ces démarches en faveur de l’égalité femme-homme, qui ne devront cesser d’être renforcées.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.