Prime d’activité : les Jeunes Socialistes se mobilisent

Les Jeunes Socialistes lancent une grande mobilisation autour de la nouvelle « prime d’activité ». Cette prime sera ouverte aux moins de 25 ans, contrairement au RSA-activité : il s’agit de la fin d’une discrimination liée à l’âge. Grâce à l’action de la gauche au pouvoir, ce sont entre 700 000 et 1 million de jeunes qui bénéficieront d’une amélioration sensible de leurs conditions de vie.

Avec un tract dédié, ils militeront partout en France en ce sens, le mardi 26 mai, à l’occasion de l’ouverture du débat parlementaire sur la « Loi de modernisation du dialogue social » pour promouvoir la mesure et présenter leurs propositions pour aller plus loin.

Par le biais d’un dossier législatif (en pièce jointe) et d’un courrier envoyé à l’ensemble des parlementaires, les Jeunes Socialistes demandent en effet l’ouverture de la Prime d’activité aux étudiants salariés, aux apprentis et aux stagiaires, qui connaissent eux aussi la précarité. Pour beaucoup d’entre eux, 100 euros supplémentaires par mois signifierait ne plus renoncer à leurs soins de santé, passer plus de temps à réviser leurs partiels, ou se permettre une alimentation plus saine.

Pour limiter le non-recours, les Jeunes Socialistes souhaitent également le versement automatique de la Prime d’activité, ou que l’on facilite son obtention en multipliant l’information sur ce dispositif dans l’espace public et auprès des jeunes plus particulièrement.

Enfin, les Jeunes Socialistes rappellent leur attachement à l’ouverture du RSA-socle aux chômeurs de moins de 25 ans en fin de droits, pour leur garantir un niveau de vie décent. À partir de 18 ans, on doit être considéré comme un citoyen à part entière, droits sociaux compris.

Préparez le changement: restez informés!

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

Les commentaires sont fermés.